Un Chamallow Challenge en MPS

Ce mardi 18 Septembre la classe de 2nd04 à relever un défi technique en MPS: faire la
plus grande “Spaguetower”.
Les règles : Construire la plus grand tour possible avec un Chamallow
au bout avec pour support soit sa table, soit sa chaise.
N’ayant à disposition seulement 20 spaghettis ,du ruban adhésif, et
de la ficelle, les élèves ont du faire preuves d’ingéniosité.Matériel du chamallow challenge

Un temps de conception individuel sur une feuille de brouillon a été
autorisé pour réaliser le plan de notre idée.

 

Les élèves ensuite ont travaillé en groupe de 4. La plus haute tour a atteint 88cm!

Ce fut une activité très plaisante pour la plupart des participant: elle
a permis de développer les relations entre élèves ne se connaissant
pas.
Les participants ont dû apprendre à communiquer calmement pour
pouvoir se faire entendre et se faire comprendre.

Les professeurs nous ont demandé de remplir un sondage, voici le résultat: Analyse quantitative du chamallow challenge

A la fin de l’activité, un bilan a été fait et un questionnaire anonyme a été distribué.
Les élèves ont fait part de leurs impression ainsi que les professeurs, qui nous ont déclaré à l’unanimité que il ne pourrait pas travailler
dans ces condition à cause d’un problème majeur : le bruit.
La professeur de Physique-Chimie leurs a passer un enregistrement
audio d’un moment de l’activité où l’on se rendait compte du bruit
qui était fait durant une telle activité. Nous avons donc réfléchit à comment limiter ce problème.20180918_161908

Les élèves ont exposé leurs pensées et exprimé pourquoi faire des
activités comme cela pouvait être intéressant : apprendre plus
facilement, être repris plus rapidement, développer l’esprit d’équipe et bien plus.

Des élèves ont pris la responsabilité de réaliser une affiche résumant nos discussions (avantages, inconvénients et règles à suivre) pour l’afficher dans notre salle.

Axel pour la classes de seconde 4

Publicités

Première heure coop’ des 2nd4

La première heure coop’ a eu lieu aujourd’hui. Il s’agit d’une heure pendant laquelle les élèves peuvent :

_faire leurs devoirs (aujourd’hui, beaucoup ont fait du français)

20180918_143542

_s’entraîner pour progresser en faisant les exercices que les enseignants ont mis dans les classeurs

20180918_143555.jpg

 

_s’investir dans les responsabilités qu’ils ont pris en conseil coop (c’est ce qu’ont fait Axel et Philippe)

20180918_143603

Certains élèves ont travaillé en groupe, d’autres seuls. Ils ont tous fait un effort pour ne pas faire trop de bruit et pour préserver une bonne atmosphère de travail. Nous espérons que cette heure coop’ leur a été utile !

Voici le bilan de l’heure coop rempli par les élèves : bilan heure coop 18 septembre 2018

M.Delarge pour la seconde 4

Premier conseil coop des 2nde4

Aujourd’hui, les élèves de seconde 4 ont participé à leur premier conseil coop. Comme ils n’en connaissaient pas encore le fonctionnement, ce sont les enseignants qui ont tenu les rôles de président, distributeur de parole et protecteur de parole. Mais c’est déjà un élève qui était secrétaire, merci à Axel ! La prochaine fois, les élèves animeront le conseils eux-mêmes.

Vous trouverez le compte-rendu du conseil : bilan conseil coop 1

 

Les élèves produisent le règlement intérieur

Le 4 septembre 2018, lors de leur accueil, les élèves de la classe de 205 ont travaillé collectivement sur les règles de vie en communauté au lycée avec leurs professeures principales Mme Pille et Mme Beaslay.

Sans lire dans un premier temps le règlement de l’établissement, ils ont dû par groupe de trois élèves trouver des règles dans les cinq familles suivantes :

  • Vie en communauté
  • Sécurité
  • Devoir de l’élève
  • Devoir de l’établissement
  • Droit de l’élève

S’en est suivi une mise en commun de leurs productions.

A quelques détails près (concernant les téléphones et les écouteurs dans les salles), les règles de vie en établissement scolaire sont parfaitement ressorties de leur réflexion, mettant en valeur le respect de tous et de l’établissement, le dialogue, le travail, la ponctualité ….

Le résultat est désormais affiché dans leur salle de travail afin qu’ils puissent se rappeler des règles qu’ils ont eux même édictées, et que tous (professeurs comme élèves) entendent bien respecter.

Mme Beaslay pour la classe de 205

 

JOURNÉE D’INTEGRATION DES 2nd04: sur les traces du diamant volé

20180911_152639Pour notre rentrée qui était très attendue, nous avons eu la chance de pouvoir  bénéficier d’une sortie d’intégration. 
Cette journée ne c’est pas passée dans le jardin du canyon mais dans le célèbre quartier latin et le quartier de St Germain voilà des noms qui rappellent tout de suite le Paris de la créativité, de la littérature et de la vie étudiante ….
Le rendez-vous était fixé à 12 heures 20 dans le fameux jardin du Luxembourg ( où nous aurions pu trouver la jeune fille de Nerval ou encore flâner toute la journée mais le programme était tout autre ).
 
Nous nous sommes installés dans un premier temps sur les bancs du jardin afin de prendre des forces et aux environs de 13 heures nous nous sommes tous rassemblés afin de pouvoir prendre connaissance des différentes équipes et surtout des différentes  étapes qui devaient nous conduire jusqu’au diamant qui était minutieusement caché par le sénateur. En effet nous avions pour missions de retrouver ce diamant volé et dissimulé dans le jardin mais pour cela il nous fallait des indices ( clues en anglais 😉) dans le but de connaitre l’emplacement exact de la cachette. 
 
Les  5 groupes, chacun composés de 5-6 élèves et d’un professeur, devaient donc mener une investigation à travers les rues pittoresques du quartier afin de trouver ce diamant.

 

 

M.Delarge ( avec son grand vélo😂🚲 ) s’est chargé  de superviser les différentes équipes . 

Les recherches  nous ont mener du Panthéon à la statue Mihai Eminescu en passant par l’ancienne muraille puis nous avons atterrit dans l’église St Julien le pauvre , à la recherche du plus vieil arbre de Paris. Cette enquête nous a aussi  permis de nous rendre près de la plus ancienne université  parisienne, la Sorbonne, et nous sommes enfin retourné au jardin du Luxembourg pour la fin de notre quête. 
Toutes les équipes se sont livrés à une course acharnée mais  la victoire est revenue à l’équipe de M.Guillamaud.  
20180911_152506
C’est donc avec les pieds en bouillit  que nous sommes rentrés chez nous mais avec la tête remplis de bons moments passer ensemble. 
Cette journée nous a également permis de créer des liens entre élèves et aussi avec les professeurs.
Merci aux enseignants (Mme Angue , M Reynaud , Mme Durant-Raucher, M Delarge , M Guillamaud et Mme Girard )  d’avoir organisé cette sortie en  espérant que d’autres journées seront prévu afin de sortir du quotidien scolaire.
 
Salima pour la seconde 4

LE PLAN DE TRAVAIL EN GEOGRAPHIE (TS)

Avec les terminales S, nous testons aujourd’hui l’autonomie dans l’organisation du travail. Je distribue aux élèves le cours, les fiches méthode leur expliquant comment travailler, des activités et des documents. Ils ont un certain nombre d’objectifs à remplir. Puis, je les laisse s’organiser comme ils le souhaitent pendant cinq heures.

Cela leur laisse plus de liberté, et ils se préparent aussi aux études supérieures. Et puis cette méthode leur permet de s’entraider !

Hier, nous avons commencé avec le premier chapitre de géographie, « Des cartes pour comprendre le monde ». Après une heure d’introduction, les élèves ont travaillé en autonomie pendant deux heures.

Certains lisaient et soulignaient le cours, d’autres s’isolaient pour travailler au calme. Quelques uns se levaient et circulaient pour demander une information ou pour aller chercher les cartes en couleur disposées sur certaines tables.

Les élèves se sont montrés plutôt enthousiastes à l’idée de s’organiser comme ils le désirent. Ils ont globalement fait preuve de beaucoup de sérieux, même s’ils étaient manifestement un peu fatigués après trois heures de géographie. Je passais dans les rangs pour aider l’un ou l’autre, pour discuter du choc des civilisations ou de l’uniformisation culturelle. C’était un grand plaisir de les voir s’organiser par eux-mêmes et de pouvoir prendre le temps de les observer.

Expérience à approfondir !

M.Delarge pour la classe de TS1

JOURNÉE D’INTEGRATION DES TS1: sur les traces de l’alchimiste parisien

 

Ce jeudi 6 septembre 2018, nous avions rendez-vous à 12h « tapante » au square du temple, tout près du métro république, avec la classe de TS1.
Je pars donc me préparer, je reconnais, légèrement de mauvais poils à l’idée d’avoir une journée de plus que les autres classes. Un sac, des clefs
et un jean plus tard, pouf, me voilà sortie de chez moi !
Arrivé sain et sauf, à l’heure, on dut attendre les petits retardataires, j’ai nommé : nos professeurs. À leur tour débarqué, nous nous attaquions enfin
à nos piques niques, et pus sympathiser avec quelques nouvelles têtes.
Une fois tous plus ou moins rassasier, le jeu, où le futur casse-tête de la mort, pouvait alors commencer. Le but était simple, la classe était divisée
en groupes d’environ 5 individus, qui devaient trouver un « trésor » en 2h maximum. Pour cela, chaque groupe disposait, pour cette course
d’orientation, d’un indice qui lui-même les conduirait à un autre, le tout 8 fois jusqu’au fameux « précieux » qui, on l’espérait tous, nous apporterait
mons et merveilles, richesse absolue.
À 13h, nous nous somme donc tous lancé corps et âmes dans cette aventure. Le premier indice était un texte déchiré que nous devions, en plus de le
reconstituer, déchiffrer. Avec mon groupe, on a directement compris qu’il fallait trouver la maison d’un alchimiste ! On s’est juste trompé sur ce
dernier… Les suivants, tous des énigmes, n’ont pas été de tout repos non plus et nous obligés à bien communiquer entre nous et avec les passants ! Entre aller-retour incessant, les kilomètres ont
défilés et  » Clopin clopan  » comme je le pouvais ( certains reconnaîtront l’allusion ) avec ma blessure de la vielle au pied, j’étais un peu à la
ramasse.  Le jeu s’est terminé au parc des vosges devant la maison de Victor Hugo, ou mon
groupe et moi avons malheureusement fini bon dernier.
En ce qui concerne le trésor, à défaut de devenir milliardaire et de pouvoir humilier mon meilleur ami Bill, on a tous eu le droit à un goûter, ceux qui
convenaient très bien, affamé tel que nous étions ! C’étais d’ailleurs presque healthy and gluten free, … presque…
C’est d’ailleurs à ce moment que Mr Reynaud en a profité pour demander qui voulait bien faire un article sur cette journée et que, éblouie par la nourriture, j’ai
levé la main sans bien réfléchir.
Et c’est comme ça que je me suis retrouvé à écrire cet article pour le blog de la classe. En rentrant chez moi, j’ai envoyé quelques messages
pour connaître l’avis de plusieurs de mes camarades. J’ai ainsi eu le droit à un  » j’ai kiffé  » de Oussaman C. ainsi que du reste de la classe à
qui il a posé la question pour moi, car à priori c’est le seul mot qu’on connaît à cet âge-là.
Enfin bref, tous ca pour dire que finalement, il valait bien le coup ce petit réveil aigri et que ben c’était kiffant quoi !

Maud P. pour la classe de TS1

PRÉSENTATION DU PROJET INTERGÉNÉRATIONNEL

Ce mardi 29 mai, les élèves de la classes coop ont présenté leurs travaux de webserie realisés avec les seniors de la ville. (cf articles ci-dessous)

FB_IMG_1527657387143

Nous remercions chaleureusement les nombreuses personnes qui sont venues assister à la projection: habitants, seniors, anciens élèves coop, enseignants, représentants de la CARDIE, chercheurs, élus, …

FB_IMG_1527657267070

Les convives étaient à l’image du projet : de toutes les générations, avec un écart d’âge de 2 mois à 98 ans.

Merci à la médiathèque Colette pour son acceuil et au club senior.

CA BUTINE …

A quelques mètres de la salle coop, où les élèves travaillent, les abeilles s’activent sans relâche à leur tâche: le butinage!

 

L’apicultrice vient régulièrement leur rendre visite avec les élèves.

20180517_152414.jpg

La production de miel est si intense que nous avons du rajouter des cadres… nous le récolterons ce mardi après midi avant la projection à la médiathèque Colette.

RALLYE LECTURE

Suite à la décision d’un conseil coop, nous avons mis en place un nouveau projet qui est le rallye lecture.

IMG_1801.JPG

Ce projet consiste à lire tous les lundis durant les 15 premières minutes du cours d’anglais un livre que Lilia et moi même avons choisi avec les documentalistes du CDI.

Les élèves qui ne veulent pas lire ne doivent pas faire de bruit sinon ils devront nettoyer la salle.

INES

« C’EST BIEN, PARFOIS, DE S’ATTARDER AU LYCEE »

Il est 18h30, le lycée se vide…

…Raouf et Oussama, ont accepté de patienter pour répondre aux questions d’une journaliste.

En attendant, ils décident de se mettre à l’oeuvre au potager.

20180515_185932.jpg

Idée de paillage…

Oussama se rappelle de la chanson « viens planter »… clin d’oeil à M.Guillamaud professeur de francais!

20180515_191302.jpg

Maguie, agent qui travaille à la loge, fait sa ronde et tombe sur les élèves en pleine récolte de radis. Oussama lui propose sa botte .

« C’est bien, parfois, de s’attarder au lycée. »

 

 

 

 

 

 

INVITATION À DÉCOUVRIR LES TRAVAUX DE LA COOPÉRATION INTERGENERATIONNELLE

Une des classes coop du lycée  Jacques Feydee vous invite à découvrir ses travaux sur la coopération intergénérationnelle à Epinay-sur-seine.
Pendant l’année, les élèves de la classe coop, qui ont entre 14 et 16 ans, ont rencontré des membres du
club senior d’Epinay-sur-Seine. Ils ont parlé de l’évolution de la ville, des droits des femmes à travers le
temps, de l’immigration hier et aujourd’hui, et d’un monde qui change vite.
De ces rencontres est née une websérie « Entre deux âges » qui retrace, en 6 épisodes de quelques
minutes, ces beaux échanges.

Screenshot_20180427-072923.jpg

Invitation classe coop Feyder Coopération intergénérationnelle

VOUS ETES INVITE.E.S A DECOUVRIR CES TRAVAUX LE MARDI 29 MAI A LA MEDIATHEQUE COLETTE A 18h
49 Rue de Paris, 93800 Épinay-sur-Seine

Une visite de classe coop dans la Drôme

Ce mercredi 25 avril, le lycée Henri Laurens de Saint-Vallier, dans la Drôme, m’a gentiment ouvert ses portes. « Rouvert », devrais-je dire, car j’avais l’occasion de les franchir quotidiennement lorsque j’étais lycéen. Plutôt que de regarder en arrière en me replongeant dans mes souvenirs de jeunesse,  il s’agissait plutôt de rencontrer la classe coopérative du lycée, un projet récent à Saint-Vallier, mais qui amène résolument  à regarder vers l’avenir.
J’ai donc été accueilli par la classe de seconde, Mme Croze Séverine , leur professeur principale qui enseigne les SVT et M.Vossier Nicolas, leur professeur de physique-chimie qui est aussi référent du projet coopératif, dans la salle des projets. Un lieu au mobilier tout récent permettant de changer rapidement la configuration de la salle. A mon arrivée, elle était prête pour la tenue du conseil coop hebdomadaire.
20180425_105533.jpg
Les élèves ayant accepté ma présence à leur conseil coop, j’ai pu observer son fonctionnement et les échanges qui ont eu lieu. Les élèves s’approprient cet espace de parole pour critiquer, proposer et remercier dans le respect des règles de base, rappelées avec précision par la présidente de séance: on ne se moque pas, on demande la parole et on ne diffuse pas ce qui ce dit dans le conseil. Je vais tout de même exceptionnellement enfreindre cette règle afin de remercier Shaima pour sa distribution de cornes de gazelle, qu’elle a confectionnées pour la classe en suivant la recette apprise lors de son voyage à Sétif. Ce moment simple illustre assez bien l’ambiance de  bonne entente et de partage qui règne dans cette classe.

Après 30 mn de conseil coop, les élèves ont pris leur responsabilités  avec sérieux et autonomie : certains partent finir la préparation de leur présentation de fiche métier, d’autres choisissent de se rendre à l’atelier de perfectionnement en mathématiques tandis que d’autres volontaires organisent le projet coopératif du moment : « projet incoyable comestible ». Dans ce dernier atelier, les élèves s’activent à envoyer des mails, préparer des plantations, établir les commandes de graines, contacter des partenaires, organiser la sortie avec la direction pour mettre en oeuvre un projet décidé lors d’un conseil  coop, à savoir travailler avec la mairie et le collège de proximité  pour faire un potager collaboratif dans la ville.

20180425_114859.jpg

J’interromps alors les travaux de quelques élèves pour les interviewer au sujet de leur classe coop.

Une synthèse des interviews est disponible ici:

Merci à Slimane, Thomas, Quentin, Zéline, Laurine, Aurore, Malik et Louis pour ces échanges.

Après un temps de discussion avec les enseignants, je repars avec des idées et une envie de mutualisation interacadémique. Les collègues de Saint Vallier ont salué le travail de notre équipe et vont s’inspirer de certaines de nos pratiques.

Ce fut aussi l’occasion de revoir mes anciens professeurs, aujourd’hui collègues, qui enseignent toujours dans ce lieu particulier que nous avons jadis ouvert ensemble et qui, par cette histoire commune qui est la nôtre, incarne des souvenirs forts et riches de valeurs.

Nul doute que ce lieu est un terreau propice à la croissance de la coopération : on en voit déjà germer bien des graines.

REYNAUD Laurent

Apicoop : des abeilles au lycée !

Nous avons reçu une apicultrice pour un second projet en classe coop, l’installation de trois ruches ! L’apicultrice nous a expliqué son métier, la vie des abeilles, comment s’occuper d’une ruche, comment récupérer le miel… Nous avons pu lui poser quelques questions. Nous sommes allés près des ruches pour prendre quelque photos et observer les abeilles d’un peu plus près. Pour finir, l’apicultrice nous a donné de la cire  qu’on a mis dans un gaufreur qui transforme la cire en gaufrée. À la fin de ce projet, nous espérons pouvoir récolter un maximum de miel pour ensuite le vendre puis accueillir une fois de plus le club senior pour leur raconter et échanger avec eux sur ce projet !

 

 

 

Merci Ines pour cet article !

VISITE AUTONOME AU CLUB SENIOR PENDANT LES VACANCES 2

Nous nous sommes rendus au club sénior le Mercredi 14 Février, en début d’après-midi. Nous avons été accueillis par une femme qui nous a fait patienter, le temps que les personnes âgées finissent leur activité.

Lorsque nous nous sommes installés auprès des personnes âgées, nous nous sommes présentés et nous avons fait connaissance. Nous avons tout d’abord parlé des anciennes usines d’Epinay Sur Seine : elles nous ont partagé des photos d’endroits d’Epinay Sur Seine, qui sont aujourd’hui très différents. Elles ont d’ailleurs donné l’une de leurs photos à Samy. Ensuite, nous avons abordé le sujet des loisirs que nous pratiquons en dehors du lycée, ce qui nous a amené à parler du match de foot qui devait avoir lieu le soir même. D’ailleurs, ces femmes ont décidé de surnommer Mehdi, Neymar. Nous avons justement parlé des footballeurs qui sont très bien payés et du prix pour lequel Neymar s’est fait prendre au PSG. Puis, nous avons parlé des destinations de vacances que nous connaissions bien : les personnes âgées nous ont dit qu’elles appréciaient beaucoup les destinations que leur donnait la mairie, comme le Pradet. Elles nous ont également demandé si nous avions déjà voyagé en dehors de la France.

Nous nous sommes renseignés sur les origines des uns et des autres. De plus, nous avons parlé de notre orientation et du métier que nous voudrions faire plus tard. Nous leur avons expliqué notre quotidien au lycée et le BAC que nous voudrions passer dès l’année prochaine.

Enfin, nous avons brièvement parlé de la couture et de la broderie et ces femmes nous ont alors proposé de revenir les voir afin d’apprendre à coudre et à broder.

Nous avons fait de très belles rencontres, et nous espérons revoir ces personnes très bientôt. Nous avons fait de très belles rencontres, et nous espérons revoir ces personnes très bientôt.

Dounya, Carla, Samy et Mehdi

maion retraite 3