DES PUCERONS AU POTAGER: du terrain au labo -Un article collaboratif-

C’est un vendredi après-midi, à une heure de pause pendant laquelle nous sommes allés puc 1arroser le potager que, à notre grande surprise nous avons que nous remarqué l’apparition d’une colonie de fourmis dans la parcelle ainsi que des pucerons sur les tiges de nos plants de fèves.

Ne sachant pas quoi faire, nous avons demandé de l’aide à notre professeur d’SVT Mr.Reynaud qui nous a donné un moyen de lutter contre ces parasites:

Mettre dans un pulvérisateur 2 cuillères et demi d’huile d’olive avec 1 litre d’eau.

 

  Savez vous pourquoi l’huile et l’eau ne se mélangent pas? Et bien nous avons appris ça en cours de chimie. C’est parce-que l’eau et l’huile sont deux fluides non-miscibles, l’huile est au dessus de l’eau car elle est moins dense. Donc il faut secouer le mélange:

 

Puc 4Donc on secoue le pulvérisateur puis on pulvérise la solution sur les pucerons afin de les étouffer. Nous nous sommes procurés le nécessaire à la cantine puis nous sommes allés au potager appliquer le conseil.

A la fin de la journée nous sommes retourné voir notre parcelle bien-aimée et à notre agréable surprise, le problème était réglé.

Rédigé par Farid et Imad

 

De la récolte à l’observation à la loupe :

Ayant remarqué que certains légumes avaient poussé, nous avons décidé d’en récolter quelques-uns. Quand nous étions en train de ramasser nos légumes, nous nous sommes intéressés aux pucerons qui proliféraient sur nos fèves. Après avoir essayé de traiter ce problème nous avons décidé de prélever quelques pucerons pour les analyser à la loupe et au microscope. Ainsi nous avons pu les étudier.

 

Je me suis demandé Pourquoi la mise au point est difficile? Mme Durand Raucher m’a demandé de me renseigner

Pour pouvoir prendre une photo dans un microscope, sans adaptateur, c’est souvent difficile. Il y a plusieurs facteurs à cela. Ce qui est le plus dur à prendre en compte : c’est de bien  positionner son objectif de téléphone car il y a un angle de vue à respecter pour voir quelque chose. Il y a aussi la mise au point du microscope qu’il ne faut pas négliger. L’obtention d’images de haute qualité dépend essentiellement de la manière dont le sujet est illuminé.

Rédigé par Célestin

 

Photo légendée d’un puceron observé au microscope binoculaire

puc 5

Photographie prise par Imad et légendé par Jomana

Le puceron est un petit insecte de la famille des Aphidoidea. Il y en a des noirs et des verts. Ici, ce sont des pucerons noirs par exemple. Ils mesurent de 1 à 4 mm. Ce sont des insectes à métamorphose. Le jeune puceron est semblable à l’adulte mais il subit des mues  pour grandir. le puceron est aussi généralement aptères, c’est à dire sans ailes. Pour se nourrir, les pucerons sucent la sève des plantes grâce à leur rostre et rejettent un miellat sucré.

Rédigé par Jomana et Sara

WhatsApp Image 2019-05-22 at 19.36.10

Ce jour-là, nous avons également reçu le fraisier de Mme Angue, qui appartenait l’année dernière au potager. Le potager allant être détruit à cause des travaux du lycée, Mme Angue a eu la gentillesse de garder le fraisier chez elle jusqu’à que l’on puisse le replanter dans un autre potager, c’est donc maintenant chose faite. Les fraises ont déjà commencé à pousser, comme on peut le voir sur la photo, nous pourrons donc les récupérer d’ici quelques semaines.

Rédigé par Hugo

 

 

Publicités

Une réflexion sur “DES PUCERONS AU POTAGER: du terrain au labo -Un article collaboratif-

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s