La première STMG 1 récolte des bouchons en plastique pour financer du matériel pour personnes handicapées

Affiche_bouchon_de_l'espoir (2)


La première STMG 1 COOP

Rencontre avec l’association les bouchons de l’espoir

Le Mardi 12 Novembre 2019, la classe de première STMG 1 COOP , a été ravie de recevoir un intervenant a mobilité réduite représentante de l’association Les bouchons de l’espoir.

image11

Ce derniers  nous a expliqué comment les handicapés, à l’aide de matériels adaptés, pouvaient faire du sport comme du basket, de l’athlétisme ou du football.

image8

Il nous a également expliqué comment il peut conduire malgré son handicap, comment il peut faire ses courses en usant de son fauteuil roulant.

image3

Il nous a également expliqué les différentes raisons pour laquelle il est bénévole  à l’association « les Bouchons de l’espoirs ». Cette association consiste a récupérer partout en France des bouchons en tout genre et en plastique afin de financer des matériaux sportifs aux personnes en situation de handicap.

bouchons00_trions_bien_oui

Nous souhaitons désormais organiser une communication dans tout le lycée afin de récolter un maximum de bouchons pour cette association.

Vous, lycéens et professeurs qui nous lisez, venez nous donner des bouchons!

A suivre…

 


Auriane SL et Aya S pour la première STMG 1.

Démarchage de commerçants pour placer notre frigo solidaire

Jeudi 17 octobre 2019, notre professeur a distribué à des volontaires de notre classe des dossiers pour démarcher des commerçants pour la mise en place de notre frigo solidaire. Leur mission étaient simple : présenter notre projet et déposer des dossiers chez des commerçants d’Épinay-sur-Seine pendant les vacances scolaires.

Le dossier était composé d’un dossier technique :

 

D’une lettre :

Capture.PNG

D’une présentation de l’association :

Capture.PNG

Et d’une convention de partenariats que le commerçant devra signer avec l’association.

Voici un florilège non-exhaustif des commerçants que nous avons démarché durant les vacances scolaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A noter que nous avons également eu l’aide d’Yness, élève de terminale STMG 1 et ayant été en classe COOP l’année dernière qui nous a aidé durant ce projet en nous donnant des conseils sur comment se présenter face à un patron et quel argumentaire on devait avoir. Voici l’argumentaire qu’on a travaillé en classe et qui nous a servi à démarcher les commerçants :

Capture

Prochaine étape : attendre le retour des commerçants afin  de pouvoir faire la demande à la mairie d’implantation dans le domaine public!

A suivre…

 


Article rédigé par Grace B. pour la première STMG 1

 

La première STMG 1 se rend à l’avant-première du film Hors Normes

Hors Normes

Le 16 octobre 2019 avec ma classe la STMG 1 COOP nous sommes allés voir une avant-première du film hors normes de Olivier Nakache et Eric Toledano, une semaine avant sa sortie en salle. Nous avons été invités par l’association Cinéma pour tous qui organise des projections de films gratuites suivies de débats pour les collégiens, lycéens et les associations.

Eric Toledano et Olivier Nakache

Les acteurs et actrices du film :    Vincent cassel, Reda kateb, Alban ivanov, Hélène Vincent et  Aloïse Sauvage.

Bruno un juif et Malik musulman  vivent depuis vingt ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés d’hyper complexes. Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

maxresdefault.jpg

Nous avant eux l’honneur de pouvoir parler aux réalisateurs qui ont d’ailleurs réalisé le film Intouchables ainsi qu’à deux acteurs Bryan et Ahmed Abdellaoui.

20191016_162612.jpg

Nous avons posé quelques questions sur le déroulement et les circonstances qui ont pu rencontrer durant le film.

Image3.png

Ils nous ont affirmé que certains des acteurs n’étaient pas autistes mais juste de bons comédiens tandis que d’autres étaient de véritables autistes. Le film a pris trois mois pour être tourné. Les autistes étaient accompagnés des accompagnateurs en cas de problème.

Ce film est drôle et touchant à la fois, c’est pour cela que je vous recommande d’aller le voir.

Le lendemain, notre professeur nous a ensuite demandé, en utilisant le site Wooclap, de donner un mot pour évoquer notre ressenti avant d’écrire un texte sur ce qu’on avait pensé du film sur papier.

Image2

Avis de mes camarades de la première STMG 1 :

Ahmet : “j’ai aimé le film hors normes car ça fait réfléchir pour les personnes qui veulent travailler avec des personnes autistes. Ce film est cool” 

Grace: “magnifique film très émouvant. Le film a touché le public, ce film concerne tout le monde”

Armelle: “j’aime le film hors normes car il y avait du rire comme de l’émotion, ils étaient motivés pour les enfants handicapés, c’était super »

Cheick: « Très bon jeux d’acteurs, ce film représente bien la réalité. Drôle et émouvant, ascenseur émotionnel””

Isabelle: « Très bonne expérience. La chance de voir une avant-première pour regarder un film qui en temps normal je n’aurai pas regardé. Très bon film intéressant, instructif, passionnant et émouvant »


Article rédigé par Myriam SDC pour la première STMG 1

 

La salle de classe de nos rêves

Le mardi 10 septembre, notre professeur de gestion, Monsieur Merabet, nous a demandé d’imaginer et d’essayer de reproduire notre salle de classe de nos rêves à l’aide d’un atelier de créativité et de matériaux.

Nous avons en effet la chance cette année d’être toujours dans la même salle.

1

Pour travailler dans de bonnes conditions et faciliter la créativité, notre professeur nous a proposé des jus et des friandises.

2

La première étape de notre travail était de noter sur une feuille toutes les choses qu’on voulait avoir dans notre salle de classe.

Le professeur nous a dicté des points essentiels afin de travailler en groupe :

  • La bienveillance entre nous
  • La générosité, toutes les idées devaient être écrites et toutes les idées étaient bonnes à prendre
  • La déconnexion (pas d’ordinateur, pas de téléphone) pour ne pas biaiser la créativité
  • Tout le monde devait s’exprimer
  • On ne devait pas critiquer les idées des autres (positivement ou négativement) afin de ne pas nuire à la créativité du groupe.

5

Chaque étape était chronométrée par notre professeur pour pouvoir réaliser toutes les étapes de cet atelier de design-thinking.

6

Une fois toutes les idées rédigées, nous devions réaliser à l’aide de matériaux la salle de nos rêves (pâte à modeler, tampons encreurs, fils, laines, scotchs, colles, feutres, postiches, cartons, etc.)

8

Après avoir réalisé notre classe de rêve, nous devions présenter le résultat final devant toute la classe en exposant nos idées et ce qu’on voulait mettre en place pour notre salle :

10

11

Voici, pêle-mêle, les idées retenues par notre classe :

– Mettre en place des débats en invitant des intervenants

– Mettre des citations sur les murs via un « mur des citations »

– Des led  et des souris lumineuses

– Des logiciels pour développer nos compétences

– Un canapé et des poufs pour se reposer et lire

– Plusieurs décoration sur les murs

– Un petit poisson rouge

– Les manuels dans l’armoire pour faciliter le transport et les prendre que lorsqu’on a des devoirs

– Un diffuseur d’odeur

– Une tirelire pour financer les projets de notre classe

– De l’eau

– Agenda de classe affiché au mur pour se souvenir des devoirs

– Des miroirs

– Affichage des personnes connues avec leur biographie

– Rideaux

– Décoration sur la porte

-Tapis à l’entrée

– Une carte du monde

– Des plantes près des fenêtres

– Pour le cadre de vie, des boissons chaudes

– des autocollants sur les fenêtres

– Installation d’une cagnotte pour financer les projets et la vie de classe

-Une petite bibliothèque pour lire

-Vente de gâteaux  pour financer des projets de classe

9

Le travail proposé par notre professeur nous a aidé à communiquer, rire, travailler et à faire plus facilement connaissance entre nous, élèves de la 1STMG1. Nous avons également proposé des idées qui seront votés avant d’être mises en place dans notre salle afin qu’on s’y sente mieux.


Article rédigé par Rojda H., Lilian L. et Elias M.

 

La seconde 4 et la première STMG 1 se rendent au club Senior pour présenter le projet de boîtes à livres

clubseniorEntrée du club senior

Le 28 mars 2019, Salima, Sarah (2nd4) et Yness (1ère STMG1) se sont rendues au club senior d’Epinay-sur-Seine afin de faire la communication du projet de boites à livres financé par le budget participatif de la ville et mis en place par la première STMG 1 depuis le mois de septembre dernier.

clubsenior2

Une fois au club senior, nous avons été accueillis par les personnes âgées qui ont été ravies de nous rencontrer en ce demandant quel projet nous allons leur présenter. Nous avons été accompagnés par le service de la démocratie participative afin d’expliquer le but du budget participatif et de présenter notre projet et son utilité. En effet, nous avions pour projet d’installer des boites à livres qui permettrait de prendre ou déposer des livres en toute liberté et gratuitement. Cela contribuera à la culture et au partage.

clubsenior3

Les personnes âgées ont été ravies que des jeunes soient investies dans le bon fonctionnement et le développement de la ville. Leur soutien a été bénéfique et nous a permis de gagner des précieux points pour que notre projet soit retenu.

La seule façon de faire du bon boulot, c’est d’aimer ce que vous faites.

 Article écrit par :

Yness.K (Première STMG 1)

Salima.M (Seconde 4)

 

Les transformations d’Epinay-sur-Seine

Suite à la rencontre avec le club senior sur le thème des transformations de la ville d’Epinay, nous avons mené avec les élèves de seconde 4 un travail de recherche :

  • Ils ont utilisé le site géoportail pour comparer des photographies et des cartes anciennes et récentes de la ville.
  • Ils ont aussi utilisé des photos que nous avaient données les seniors, et les ont mises en regard avec des photographies réalisées aujourd’hui.
  • Enfin, ils ont consulté des vidéos de l’INA au sujet de la construction des Grands Ensembles dans les années 1950-1960 puis des critiques qui leur sont adressées.

A l’aide de ce travail, les élèves ont produit deux vidéos que je publie ici :

  • La première porte sur les transformations physiques de la ville
  • Dans la seconde, les élèves expliquent ce que sont les Grands Ensembles, ce qui leur est reproché et donnent leur opinion sur ce type d’urbanisme.

Raphaël Delarge, enseignant d’histoire-géographie