La première STMG 1 récolte des bouchons en plastique pour financer du matériel pour personnes handicapées

Affiche_bouchon_de_l'espoir (2)


La première STMG 1 COOP

Rencontre avec l’association les bouchons de l’espoir

Le Mardi 12 Novembre 2019, la classe de première STMG 1 COOP , a été ravie de recevoir un intervenant a mobilité réduite représentante de l’association Les bouchons de l’espoir.

image11

Ce derniers  nous a expliqué comment les handicapés, à l’aide de matériels adaptés, pouvaient faire du sport comme du basket, de l’athlétisme ou du football.

image8

Il nous a également expliqué comment il peut conduire malgré son handicap, comment il peut faire ses courses en usant de son fauteuil roulant.

image3

Il nous a également expliqué les différentes raisons pour laquelle il est bénévole  à l’association « les Bouchons de l’espoirs ». Cette association consiste a récupérer partout en France des bouchons en tout genre et en plastique afin de financer des matériaux sportifs aux personnes en situation de handicap.

bouchons00_trions_bien_oui

Nous souhaitons désormais organiser une communication dans tout le lycée afin de récolter un maximum de bouchons pour cette association.

Vous, lycéens et professeurs qui nous lisez, venez nous donner des bouchons!

A suivre…

 


Auriane SL et Aya S pour la première STMG 1.

Démarchage de commerçants pour placer notre frigo solidaire

Jeudi 17 octobre 2019, notre professeur a distribué à des volontaires de notre classe des dossiers pour démarcher des commerçants pour la mise en place de notre frigo solidaire. Leur mission étaient simple : présenter notre projet et déposer des dossiers chez des commerçants d’Épinay-sur-Seine pendant les vacances scolaires.

Le dossier était composé d’un dossier technique :

 

D’une lettre :

Capture.PNG

D’une présentation de l’association :

Capture.PNG

Et d’une convention de partenariats que le commerçant devra signer avec l’association.

Voici un florilège non-exhaustif des commerçants que nous avons démarché durant les vacances scolaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A noter que nous avons également eu l’aide d’Yness, élève de terminale STMG 1 et ayant été en classe COOP l’année dernière qui nous a aidé durant ce projet en nous donnant des conseils sur comment se présenter face à un patron et quel argumentaire on devait avoir. Voici l’argumentaire qu’on a travaillé en classe et qui nous a servi à démarcher les commerçants :

Capture

Prochaine étape : attendre le retour des commerçants afin  de pouvoir faire la demande à la mairie d’implantation dans le domaine public!

A suivre…

 


Article rédigé par Grace B. pour la première STMG 1

 

Où placer notre frigo solidaire?

Afin de continuer notre travail sur la mise en place du premier frigo solidaire de la Seine-Saint-Denis, notre professeur nous a demandé de réaliser une étude de marché sur les endroits idéaux pour placer ce frigo.

Les contraintes de recherche étaient les suivantes :

  • L’endroit devait être accessible à pied ou en transport
  • L’endroit devait être visible de tous
  • Un maximum de monde devait accéder à ce frigo
  • Dans l’idéal, l’emplacement devait être au centre-ville

Voici le fruit de nos différentes recherches :


  1. Près de L’espace Lumière

Adresse : 5 Avenue de Lattre de Tassigny, 93800 / Épinay-sur-Seine

2.png

Pourquoi cet endroit ?

En face de L’Ilo, il y a un endroit qui pourrait être parfait pour les frigos solidaires. En sachant que L’Ilo est l’endroit le plus fréquenté par les spinassiens, c’est un endroit où il y a beaucoup de flux quotidien. Situé à côté de l’Espace Lumière, cet endroit organise parfois des journées associatives.


 

2. La rose de Meriem

Adresse : 161 Rue de la République 9800 / Épinay-sur-Seine

2

Pourquoi cet endroit?

La Rose de Meriem est un endroit parfait pour le Frigo Solidaire car elle se trouve juste à côté d’un arrêt de tram qui est très fréquenté par les spinassiens et par les habitants de Saint-Denis.


 

3. Le snack proche de la rue de la République

Adresse : A proximité de la Rue de la République 9800 / Épinay-sur-Seine

3

Pourquoi cet endroit?

Ce snack est très fréquenté par les jeunes des alentours et se trouve juste à côté du tramway. Ce snack est sur la route principale pour aller à Epinay.


4. Le wok grill d’Epinay

Adresse : 97 Avenue de Lattre de Tassigny, 93800 Épinay-sur-Seine

4

Pourquoi cet endroit?

C’est un restaurant qui a énormément de succès à Epinay. Il reçoit beaucoup de monde, les spinasiens comme les habitants d’autres villes. Il permettra d’avoir une grande visibilité pour notre projet et pourra même créer d’autres opportunités.


 

5. La boulangerie de la gare

Adresse : 54 Avenue Gabriel Péri, 93800 Épinay-sur-Seine / Épinay-sur-Seine

3

Pourquoi cet endroit?

La boulangerie se trouve à 200 mètres de la gare. L’endroit est stratégique car énormément de personnes prennent le train chaque jour, cela pourra offrir une vraie visibilité à notre frigo solidaire.


6. La médiathèque Colette

Adresse : 49 Rue de Paris, 93800 Épinay-sur-Seine / Épinay-sur-Seine

5

La médiathèque est le le lieu culturel de tous les spinassiens. Elle se situe dans un endroit très fréquenté, notamment par les jeunes et les mères. L’endroit est très respecté dans la ville.


6. Omyrac’l

Adresse : 6 Rue de Paris, 93800 Épinay-sur-Seine / Épinay-sur-Seine

3

Pourquoi cet endroit?

Omyrac’l est un restaurant situé près du centre commercial l’Ilo. Situé près d’une station de tramway, cet endroit est très fréquenté et est situé près d’endroits stratégiques de la ville.


7. O’Béatus

Adresse : 18 Avenue de la République, 93800 Épinay-sur-Seine

Image1.png

Pourquoi cet endroit?

O’béatus est un snack prisé des spinassiens, sa proximité avec le tramway en fait un snack phare d’Epinay.

 


Prochaine étape? Démarcher tous les commerçants afin que quelqu’un accepte d’accueillir un frigo solidaire chez lui!

A suivre…


Article écrit par Bussé D. et Rojda H.

Un frigo solidaire à Epinay?

a

Notre classe de première STMG 1 du lycée Jacques Feyder a rencontré Dounia MEBTOUL, présidente de l’association les Frigos Solidaires.  L’association nous a proposé avec notre professeur un projet : installer le premier frigo solidaire de la Seine-Saint-Denis, à Epinay-sur-Seine.

Le principe est simple : mettre un Frigo à l’extérieur d’un restaurant ou d’un commerce dans lequel chacun peut apporter de la nourriture ou se servir librement.

b

Dounia nous a expliqué que 9 millions de personnes n’avaient pas accès à une alimentation suffisante en France et que de l’autre côté il y avait 10 millions de tonnes de gaspillage alimentaires.

Plusieurs Frigos Solidaires fleurissent partout dans le monde comme en Argentine, au Canada ou encore en Inde. Il en existe également beaucoup en France mais aucun en Seine-Saint-Denis et à Epinay.

c

Le frigo solidaire sera installé chez un commerçant ou une organisation et sera accessible à tous et permettra de :

  • Lutter contre le gaspillage alimentaire
  • Contribuer à la solidarité locale
  • Rendre l’espace public davantage convivial et créer du lien social

Dans un Frigo Solidaire, certaines choses peuvent être partagées comme :

  • Des produits secs, des fruits, des légumes
  • Des produits à la date de limite de consommation non dépassée
  • Des produits à la date limite de consommation optimale (DLUO) raisonnablement dépassée
  • Des produits sans date de péremption affichée

Certaines choses ne peuvent pas être partagées comme :

  • Les plats cuisinés maison
  • Les produits entamés
  • L’alcool

d

Un Frigo Solidaire coûte 1300 euros. Cet argent peut être récolté grâce notamment :

  • Aux dons
  • A la mairie
  • Au financement participatif via des cagnottes en ligne

Pour récolter l’argent nous avons pensé à contacter des influenceurs d’Epinay comme Salif la Source ou encore Hornet la Frappe.

La prochaine étape est de trouver un commerçant situé dans une zone d’affluence et qui acceptera d’accueillir un Frigo Solidaire. Nous réfléchirons ensuite aux moyens pour récolter l’argent et installer le premier Frigo Solidaire d’Epinay-sur-Seine !

A suivre…


Article rédigé par Rojda H., Armelle J., Isabelle J. et Auriane LS pour la première STMG 1.

 

 

La salle de classe de nos rêves

Le mardi 10 septembre, notre professeur de gestion, Monsieur Merabet, nous a demandé d’imaginer et d’essayer de reproduire notre salle de classe de nos rêves à l’aide d’un atelier de créativité et de matériaux.

Nous avons en effet la chance cette année d’être toujours dans la même salle.

1

Pour travailler dans de bonnes conditions et faciliter la créativité, notre professeur nous a proposé des jus et des friandises.

2

La première étape de notre travail était de noter sur une feuille toutes les choses qu’on voulait avoir dans notre salle de classe.

Le professeur nous a dicté des points essentiels afin de travailler en groupe :

  • La bienveillance entre nous
  • La générosité, toutes les idées devaient être écrites et toutes les idées étaient bonnes à prendre
  • La déconnexion (pas d’ordinateur, pas de téléphone) pour ne pas biaiser la créativité
  • Tout le monde devait s’exprimer
  • On ne devait pas critiquer les idées des autres (positivement ou négativement) afin de ne pas nuire à la créativité du groupe.

5

Chaque étape était chronométrée par notre professeur pour pouvoir réaliser toutes les étapes de cet atelier de design-thinking.

6

Une fois toutes les idées rédigées, nous devions réaliser à l’aide de matériaux la salle de nos rêves (pâte à modeler, tampons encreurs, fils, laines, scotchs, colles, feutres, postiches, cartons, etc.)

8

Après avoir réalisé notre classe de rêve, nous devions présenter le résultat final devant toute la classe en exposant nos idées et ce qu’on voulait mettre en place pour notre salle :

10

11

Voici, pêle-mêle, les idées retenues par notre classe :

– Mettre en place des débats en invitant des intervenants

– Mettre des citations sur les murs via un « mur des citations »

– Des led  et des souris lumineuses

– Des logiciels pour développer nos compétences

– Un canapé et des poufs pour se reposer et lire

– Plusieurs décoration sur les murs

– Un petit poisson rouge

– Les manuels dans l’armoire pour faciliter le transport et les prendre que lorsqu’on a des devoirs

– Un diffuseur d’odeur

– Une tirelire pour financer les projets de notre classe

– De l’eau

– Agenda de classe affiché au mur pour se souvenir des devoirs

– Des miroirs

– Affichage des personnes connues avec leur biographie

– Rideaux

– Décoration sur la porte

-Tapis à l’entrée

– Une carte du monde

– Des plantes près des fenêtres

– Pour le cadre de vie, des boissons chaudes

– des autocollants sur les fenêtres

– Installation d’une cagnotte pour financer les projets et la vie de classe

-Une petite bibliothèque pour lire

-Vente de gâteaux  pour financer des projets de classe

9

Le travail proposé par notre professeur nous a aidé à communiquer, rire, travailler et à faire plus facilement connaissance entre nous, élèves de la 1STMG1. Nous avons également proposé des idées qui seront votés avant d’être mises en place dans notre salle afin qu’on s’y sente mieux.


Article rédigé par Rojda H., Lilian L. et Elias M.

 

Installation de la boîte à livres au parc des Presles

Ce mercredi 26 juin, le service technique de la ville d’Epinay-sur-Seine a installé, en compagnie de l’artiste plasticienne Lydia Tokic, la boîte à livres proposée par les élèves de la première STMG.

Emplacement_boîte_à_livres

Les élèves avaient au préalable choisi un emplacement afin qu’un maximum de spinassiens passant par le parc puissent accéder à la boîte à livres.

La boîte à livres avait été au préalable imaginée et construite par l’artiste plasticienne Lydia Tokic. Les élèves ont travaillé de concert avec elle durant toute la finalisation du projet.

Boite_à_livres

La boîte à livres a été installée au Parc des Presles et permet de stocker une centaine de livres. N’hésitez pas à venir y trouver votre lecture et à y déposer un livre!

 

——–

La classe de première STMG 1

Retour sur le budget participatif : un article dans le journal de la ville

Le journal de la ville a publié un article afin de revenir sur les différents projets retenus par les Spinassiens dans le cadre du budget participatif. Le projet de boîtes à livres proposé par la Première STMG 1 figure en première position avec 944 points récoltés.

epinay en scène

Article_Mai_2019

L’article se trouve également sur le lien suivant à la page 26 :

———————————

La première STMG 1

Mise en place et installation de boîtes à livres à Épinay-sur-Seine

Ce jeudi 18 avril 2019, à la demande de la démocratie participative, Catherine Arnaud, directrice des affaires culturelles de la ville et Marc Hil se sont rendus dans la classe de la première STMG 1 afin de discuter de la phase de réalisation  de notre projet de boites à livres qui a été sélectionné lors des votes. La réalisation et la mise en place de la première boîte à livres se fera avant la fin de l’année car nous avons les épreuves anticipés du baccalauréat à passer.

20190418_140159.jpg

L’objectif maintenant est de faire l’achat d’une boîtes à livres que nous customiserons selon nos goûts et nos attentes, ou de faire appel à un artiste afin qu’il puisse confectionner directement notre boîte à livres. Le budget rentre dans celui du budget participatif.

Notre première boîte à livre sera déposé symboliquement au parc des Presles car c’est entre guillemets “le parc du lycée” et cela sera comme une fierté pour nous, de marcher vers le lycée et de voir que notre boîte à livres contribue au bon vivre de la ville.

Parc des Presles 2.png

« La réussite appartient à tout le monde. C’est au travail d’équipe qu’en revient le mérite. » – Franck Piccard-

Article écrit par:

Yness K. de la première STMG 1

Cérémonie de clôture du budget participatif

Le 31 mars était un jour important pour les Spinassiens ayant déposé un projet, puisque c’était la clôture des projets du « Budget Participatif ».  Les déposants n’avaient aucune idée du résultat final.

Le Lundi 08 avril se déroulait la cérémonie de l’annonce officielle des projets lauréats du budget participatif.

Image1

La soirée commençait  à 20 heures à l’espace culturel d’Epinay-sur-Seine. Dans une salle assez grande pour accueillir plus de 200 personnes, le maire de la ville Hervé Chevreau était présent pour assister à cette cérémonie. Monsieur Chevreau a ouvert le bal avec un discours qui félicitait les 128 Spinassiens ayant déposé un projet et en faisant une séance photo avec les teneurs des 28 projets retenus.

Image2Photo prise avec les différents déposants de projets

Peu après dans la soirée, nous avons eu les résultats du budget participatif. Par surprise, le projet de la classe de 1STMG1 a été arrivé en première position avec plus de 900 points.

Image3

Pour info, le deuxième projet retenu par les Spinassiens a 568 points d’écart avec le premier. Le projet a 376 points, c’est assez suffisant pour que ce dernier voit le jour.

Image4

Après l’annonce, un petit buffet attendait les personnes étant présent dans la salle.

La démocratie participative se rendra prochainement dans notre classe afin de choisir ensemble les endroits où seront implantées les boîtes à livres.

A suivre…

————-

Article écrit par Moncef Z. de la première STMG 1

La seconde 4 et la première STMG 1 se rendent au club Senior pour présenter le projet de boîtes à livres

clubseniorEntrée du club senior

Le 28 mars 2019, Salima, Sarah (2nd4) et Yness (1ère STMG1) se sont rendues au club senior d’Epinay-sur-Seine afin de faire la communication du projet de boites à livres financé par le budget participatif de la ville et mis en place par la première STMG 1 depuis le mois de septembre dernier.

clubsenior2

Une fois au club senior, nous avons été accueillis par les personnes âgées qui ont été ravies de nous rencontrer en ce demandant quel projet nous allons leur présenter. Nous avons été accompagnés par le service de la démocratie participative afin d’expliquer le but du budget participatif et de présenter notre projet et son utilité. En effet, nous avions pour projet d’installer des boites à livres qui permettrait de prendre ou déposer des livres en toute liberté et gratuitement. Cela contribuera à la culture et au partage.

clubsenior3

Les personnes âgées ont été ravies que des jeunes soient investies dans le bon fonctionnement et le développement de la ville. Leur soutien a été bénéfique et nous a permis de gagner des précieux points pour que notre projet soit retenu.

La seule façon de faire du bon boulot, c’est d’aimer ce que vous faites.

 Article écrit par :

Yness.K (Première STMG 1)

Salima.M (Seconde 4)

 

Voter pour la mise en place de boîtes à livres à Épinay-sur-Seine

Les élèves de première STMG 1 travaillent depuis le début de l’année scolaire sur un projet d’implantation de boîtes à livres dans la ville d’Épinay-sur-Seine.

boite_a_livres2_1

Pour être retenu, le projet doit recueillir un maximum de votes. Les votes se font via internet en quelques secondes.

 

2) voter pour le projet  » Mise en place de boîtes à livres ». Vous pouvez voter pour d’autres projets rentrant dans le cadre du budget participatif.

 

unnamed

 

3) très rapidement, créer votre compte quand il vous le demande, cela prend quelques secondes.

 

N’hésitez pas à partager cet article afin de voir fleurir des boîtes à livres à Épinay-sur-Seine!

 

A suivre…

 

—-
La première STMG 1

Retour sur le forum du budget participatif de la ville d’Epinay-sur-Seine

Suite à la proposition de boîtes à livres rentrant dans le cadre du budget participatif, les élèves de première STMG 1 ont eu la bonne nouvelle de voir, fin janvier, leur proposition d’implantation de boîtes à livres dans la ville d’Épinay-sur-Seine acceptée par la municipalité.

Proposition acceptéeRéponse officielle postée sur le site du budget participatif de la ville d’Épinay-sur-Seine

Les élèves ont suite à ça préparé le forum du budget participatif du 16 février dernier, moment fort où les porteurs de projets pouvaient présenter leur proposition aux Spinassiens afin de les amener à voter pour eux.

Flyer_budget_participatifAffiche du forum du budget participatif 

Le 4 février, la première STMG 1 a accueilli le service de la démocratie participative de la ville en classe. Ce moment fut l’occasion pour les élèves de connaitre les modalités  et le fonctionnement du forum du budget participatif ainsi que les questions qui seraient posées à chaque porteur de projet lors de cet événement.

Question_forum

Les élèves se sont ensuite répartis par groupe afin de travailler sur l’élaboration de chaque réponse. Le cahier des charges du service de la démocratie participative présentait différentes contraintes à respecter par nos élèves :

  • les élèves devaient présenter chaque réponse à l’oral ;
  • chaque réponse ne devait pas excéder 30 secondes ;
  • l’objectif était de présenter rapidement et de manière forte leur projet d’implantation de boîtes à livres.

réponses_forumRéponses rédigées par les élèves aux questions posées par le service de la démocratie participative

Quatre élèves : Lilia, Moncef, Oussene et Elias se sont portés volontaires pour présenter la proposition de la classe aux Spinassiens lors du forum.  Durant plus d’une semaine, ces élèves ont travaillé, avec l’aide de toute la classe et des professeurs mobilisés sur le projet, leur prestation orale afin d’être prêts le jour J.

En parallèle, une vidéo de présentation de notre proposition d’implantation de boîtes à livres devait être tournée durant le forum du budget participatif. Cette vidéo sera, une fois publiée, diffusée sur l’ensemble des réseaux sociaux de la ville afin de motiver les internautes à voter pour ce projet.

Deux élèves se sont portées volontaires pour être filmées. En plus du travail de préparation à l’oral, Yness et Odilia se sont attelées à écrire le texte de la présentation vidéo avant de le répéter plusieurs fois devant toute la classe.

Texte_vidéo       Texte de présentation vidéo de la proposition d’implantation de boîtes à livres

Un document de présentation a également été préparé pour l’occasion afin de soutenir la présentation orale.

PPT_1PPT_2PPT_3Extrait de la présentation orale du 16 février

Le 16 février, à 13h30, les élèves de première STMG 1 se sont rendus au forum du budget participatif.

Communication_budget_participatif.jpg

Photo_forum_budget_participatifPhoto prise lors du forum du budget participatif du 16 février 2019

Les élèves ont pu voir, rédigée sur un kakémono, leur proposition déposée quelques mois plus tôt sur le site du budget participatif de la ville.

Kakémono_première_STMG_1Kakémono présentant le projet d’implantation de boîtes à livres

Yness et Odilia sont passées sous l’œil de la caméra afin de présenter la vidéo qui sera diffusée sur les réseaux sociaux.

Les élèves ont ensuite présenté leur proposition devant les Spinassiens venus nombreux pour l’occasion.

Présentation2.pngPrésentation3.png

PrésentationPhotos prises lors de la présentation des élèves

Cette présentation fut un succès, les habitants d’Épinay-sur-Seine ont reçu avec joie cette proposition d’implantation de boîtes à livres au sein de la ville.

Pour nos élèves, ce forum a permis de développer des compétences certaines à l’oral. Le travail réalisé en amont les a initiés sur les fondamentaux d’une présentation en public (postures, élocution, communication non verbale…)

La prochaine étape :

Le premier mars, les 28 propositions du budget participatif, dont celle de nos élèves, seront soumises aux votes des internautes. Les propositions retenues, à la hauteur du budget de 200 000 euros, seront ensuite mises en place par la municipalité au sein de la ville.

 À suivre…

—–

Hamza MERABET pour la première STMG 1

Retour sur la journée dons de livres du 14 décembre sous la forme d’exercices de style

Pour raconter la journée du 14 décembre, les élèves de la 1Stmg1 ont décidé de rédiger des récits à la manière des exercices de style de Queneau.

Vous trouverez donc deux versions d’une même histoire, l’une à la manière des récits des chevaliers de la table ronde et l’autre, très différente, en langage de la “street” : l’argot de Seine Saint-Denis.

Quête initiatique

Il était une fois un Prince en quête d’aventures, et un maître, Maître Merabet.

Un jour, il lui confia une idée qui lui trottait dans la tête depuis un certain temps: il avait en lui l’envie de faire des dons de livres.

Les livres, qui au départ étaient destinée à être jeter, pouvaient être distribués aux gentilshommes, aux gentes dames, aux damoiseaux et autres jouvencelles! En faire profiter le peuple, ce serait mieux tout de même!

Alors, le maître et le prince réunirent de valeureux compagnons pour les accompagner dans cette aventure. Tous les compagnons acceptèrent cette idée avec joie ! Quoi de mieux  que de faire plaisir au peuple?

Tout débuta dans les écuries-garage du château. Les livres étaient disposés dans des cartons, les chevaliers durent les transporter jusqu’au château,  puis ils se mirent à la tâche. Il fallait les trier par thèmes: romans, histoire, livres d’art, essais… Tous firent preuve de courage et de ténacité dans leur quête de la perfection, exigée par leur maître!

Réunis à la table ronde, les compagnons eurent une nouvelle idée: prévoir des cadeaux surprises, une centaine, pour réjouir petits et grands pour les fêtes de fin d’année. Leur maître, ému par tant de cœur à l’ouvrage, leur apporta donc tout le matériel nécessaire, papier-cadeau,  scotch et rubans. Et tous exprimèrent leur talent en emballant les cadeaux.

journée dons de livres 1

Pour informer le peuple de l’événement, dont la date avait été fixée au vendredi 14 décembre, ils décidèrent de réaliser des affiches. Aider par leur Maître, ils réalisèrent une affiche qui regroupait toutes les informations nécessaires, afin de la placarder dans tout le village. Cela tint une grande part dans la réussite de leur mission.

Quelques jours avant les festivités, les compagnons préparèrent la salle qui allait accueillir tous les villageois. Les disciples ainsi que leurs maîtres se levèrent à l’aube du grand jour et revêtirent leurs plus belles tenues. Ils  se présentèrent devant les hautes grilles du château avant 8h pour accomplir la mission “dons”.

Les livres avaient déjà été disposés et rangés la veille, ils étaient prêts à être donner.

Quelques quidams profitèrent du calme matinal pour prendre des livres mais vers 10h la cloche sonna et c’est une foule qui arriva!

14-12-2018-1

Les braves compagnons furent  très heureux de voir le sourire des villageois, ils en ressentaient une grande fierté!

Sur les coups de 16 heures, le calme revint mais d’autres types de villageois arrivaient pour recevoir les parchemins de leurs enfants et au passage ils pouvaient profiter d’un banquet préparé en leur honneur. Ceux-ci purent ainsi profiter également des dons d’ouvrages, il y en avait plus de 800!

La soirée prit fin aux environs de 20 heures, les héros, épuisés par cette journée s’en retournèrent dans leurs villages, quelques minutes plus tard, le grand Maître envoya des pigeons voyageurs  pour les féliciter. Cette quête restera dans les mémoires grâce au livre d’or, plein d’encouragements, il pourra instruire les générations futures de la réussite de cette aventure.

Tous y souligne le courage des villageois qui se pressaient malgré le froid, et celui de nos héros qui se mirent dehors avec les derniers ouvrages pour mener à bien leur mission.

Malgré la grande carrure du Maître Merabet celui-ci pleura de joie devant la solidarité de ses compagnons.

C’est ainsi que se termine cette jolie histoire, ils partirent tous avec beaucoup d’enthousiasme pour de prochaines aventures.

Seine Saint-Denis Style, c’est de la bombe…

Vazy ça a commencé en cours de gestion, on était posé sur nos chaises, en mode bien, en b002.

Quand notre prof nous dit qu’il a un projet, t’as capté? Il nous explique que c’est pour faire des dons de livres. On a accepté, t’as vu!

On est parti au garage récupérer des livres pour les déposer au cdi, en mode livraison, t’as capté? Après tu vois y a le conseil de classe qui arrive le 7 décembre, ce jour là y’en a certains ils étaient au conseil pendant que d’autres emballaient les livres en mode cadeau fils bleu papier noël ambiance bien. C’était beau de ouf!

Après les blocus arrivaient, mais certains calculaient pas, t’as vu?, ils étaient focus sur le projet, on a fait des flyers pour cette fameuse journée t’as vu! On les a accroché dans tout le lycée fait des pubs sur les réseaux pour avoir vla le monde.

Jeudi on a préparé la salle, on les classait par catégories “tous sa tous sa”, bref je vous passe les détails…

img-1742

Nous arrivons AU JOUR J, t’as vu? nous on n’est pas du matin, y’avait que 4 personnes à 8 heures ; on s’est tous capté à 9 heures c’est là où tout a commencé.

Tous bien sapé, on a dead ça en lousder!

Les gens commençaient, petit à petit, à venir on les attirait tous avec nos bonbons, après y’a un petit groupe ils sont partis faire la pub, toquer aux portes pour présenter la p’tite journée là…

On était en mode détente tout ça, c’était plutôt calme avant la récré. A 10 heures on n’a rien compris y avait vla le monde, choqué frère! C’était blindé! Tout le monde prenait des livres, mais nos bonbons sont partis en sucette!! On n’était en rupture dinguerie. Après ce moment mouvementé ça s’était calmé. C’était l’heure de grailler, on n’a fait 2 groupes,  un qui bouffait à 12h et un à 13h. Vers 14h y’a eu un groupe de gens qui est venu prendre des livres, même si y’avait plus de bonbons. T’as vu?

img_4781

Ensuite y’a eu la remise des bulletins ou chaque frère passait un par un devant le prof avec ses darons. Alors les darons en mode respect ont commencé à venir prendre des livres, boire un petit thé, calmé…

Petit à petit la salle s’est vidée de ses livres… et de certains élèves, en mode j’quitte la place.  Pour les élèves qui restaient on parlait ensemble de nos premières impressions , ranger la salle et rassembler les livres qui restaient. Comme y’avait plus personne qui venaient dans la salle on a mis deux tables dehors entre l’entrée et la cour et posé le reste des livres dessus, t’as capté? On les faisait partir de ouf à des parents, à des profs, malgré le froid!

Voilà j’espère que t’as capté que c’était une journée dar de ouf dinguerie c’était waaaah la D! Même pas les mots pour expliquer! On espère que notre article vous a plu nous on s’vesso .

Camille Taillefer avec Aïssatou, Elias, Nayé, Boubacar, Oussene, Steven, Medine, Güllü, Odilia, Moncef et Lilia pour la première STMG 1

Retour sur la journée dons de livres du 14 décembre

De concert avec le CDI, la Première STMG 1 a organisé une journée de donation de livres sortis du fond documentaire du lycée. Cette journée a eu lieu le 14 décembre 2018, lors de la réunion parents-professeurs du premier trimestre.

Après avoir transporté les livres du garage du lycée vers le CDI, les élèves ont réparti les différents ouvrages par thèmes afin de faciliter l’organisation de l’événement.

1

Différents thèmes de livres étaient proposés : histoire, philosophie, roman, théâtre, dictionnaires littéraires, etc.

2

À l’approche des fêtes de fin d’année, les élèves ont également eu l’idée d’offrir des livres surprises aux élèves, parents et professeurs du lycée. L’idée était simple, couvrir un livre sans que le nom de celui-ci ne soit mentionné, cela permettait de repartir avec un livre à découvrir ou à offrir. Les livres portaient une étiquette avec le thème ou ne portaient aucune mention pour laisser la surprise à celui qui prenait l’ouvrage.

3

Plus d’une centaine de livres « cadeaux » ont ainsi été couverts et offerts aux parents, professeurs et élèves.

4

En parallèle, les élèves ont travaillé sur le volet communicationnel de l’événement :

  • En créant le flyer de l’événement avec pour objectif de le rendre le plus clair possible avant de l’afficher dans l’ensemble de l’établissement ;
5

Signalétique créée sur le site internet Canva

  • En créant la signalétique, notamment avec les affiches des thématiques de livres à offrir afin de faciliter l’accès aux personnes présentes lors de cette journée.
6

Signalétique créée sur le site internet Canva

Les acteurs de l’établissement ont également été prévenus via Pronote et le site du lycée.

image1

Copie d’écran du site du lycée

La veille de l’événement, les élèves ont pris le temps de préparer la salle en disposant par thèmes tous les livres à offrir.

8

10.jpg

9

11

12

Le lendemain, dès 8 heures, la première STMG 1 et les professeurs documentalistes étaient là afin d’accueillir et de conseiller les premiers curieux. Un groupe d’élèves a également pris le temps de se rendre dans toutes les classes du lycée afin de rappeler l’événement dons de livres de la journée.

13

Photo prise le jour de l’événement

14

Photo prise le jour de l’événement

Les élèves se sont ainsi relayés tout au long de la journée afin de garantir la bonne tenue de l’événement.

15

16

Un livre d’or était également à disposition afin de permettre aux invités de laisser un mot ou un témoignage.

17

18

Les derniers livres ont été offerts dehors afin de permettre aux parents présents dans les préfabriqués lors de la réunion parents-professeurs et n’ayant pas eu vent de cette journée de repartir avec un livre.

19

Ce projet fut un succès, plusieurs centaines de livres ont été offerts aux parents, professeurs, personnels de direction et élèves du lycée. Ce projet a permis d’expérimenter l’organisation d’un événement (réalisation d’un cahier des charges et suivi) et de la communication autour de celui-ci. Plus globalement, ce projet a permis de fédérer l’ensemble d’une classe et d’un établissement autour d’un mot commun : la lecture.

—–

Hamza MERABET pour la première STMG 1

Apprendre à s’entraider

Pendant la réunion de travail qui a précédé les vacances, dans l’un des ateliers de travail, nous nous sommes demandé comment on pouvait apprendre à s’entraider.

Notre constat, c’est qu’on demande aux élèves de s’entraider, mais qu’ils ne savent pas forcément le faire : c’est une tâche difficile, qui demande un apprentissage, et face à laquelle nous-mêmes, enseignant.e.s, sommes parfois démuni.e.s. Dans ces conditions, peut-on accompagner les élèves dans le tutorat ?

Pour essayer de leur fournir les moyens de s’entraider, nous avons commencé à construire deux outils. Il s’agit d’arbres de décision, l’un pour le tuteur ou la tutrice, l’autre pour l’élève tutoré.e. Lorsqu’un.e élève a besoin d’aide, il peut en appeler un.e. autre. Tou.te.s deux se munissent alors de l’arbre de décision et suivent les étapes.

On commence la lecture en bas à gauche, et l’objectif est d’arriver à la case verte « je n’ai plus besoin d’aide ».

Par exemple, ils commencent par regarder si l’élève qui demande de l’aide a bien lu le sujet et les documents et a bien son cours à proximité. Si et seulement si cette étape est remplie, ils regardent si c’est du vocabulaire qui pose problème pour la compréhension du sujet, auquel cas il faudra regarder dans le dictionnaire ou se faire expliquer les mots abscons, etc.

Voici les deux arbres, l’un pour le tuteur, l’autre pour le tutoré.

Arbres du tutorat

Ils sont accompagnés d’une affiche à placarder en classe rappelant les règles de comportement dans une situation d’entraide :

affiche aide

affiche demande aide


Quand j’aide un camarade, je respecte les règles suivantes :

1.Je suis respectueux, je ne dis pas « tu es bête » ou « tu ne comprends rien » par exemple

2.Je ne crie pas, je ne m’énerve pas même s’il ne comprend pas, je suis patient.

3.Je ne me moque pas, j’encourage, je félicite.

Quand je demande de l’aide :

1.J’écoute attentivement, je respecte celui qui m’aide.

2.Je mets de la bonne volonté, j’essaye, je fais des efforts.

3.Je remercie.


 

 

CONSEILS COOP: EVOLUTION DU SYSTEME DE VOTE

Suite à une réflexion avec des collègues de philosophie lors des journées d’étude de l’ACRIEph, nous avons fait évoluer le système de vote dans le processus de décision des conseils coop des classes coopératives.

Nous sommes passés d’un vote à main levée où souvent, de façon un peu brouillonne, nous ne comptions que les « Pour » à un système de vote via l’application plicker.

 

Avec ce nouveau système, les votants lèvent chacun un flashcode différent. En fonction de l’orientation de ce flashcode, leur vote est comptabilisé comme « pour », « contre » ou « abstention ».

Cela permet :

  • Un vote synchrone de tous les élèves limitant les influences (auparavant, certains regardaient qui votait pour quoi avant de voter, ils essayaient de s’influencer pendant le vote, certains allant jusqu’à lever le bras de leur voisin par exemple)
  • Une réelle prise en compte de l’abstention, qui devient aussi un véritable choix et non simplement l’effet de l’inattention au moment du vote par exemple
  • Une plus grande rapidité pour la comptabilisation des votes.
  • La possibilité d’un vote secret

Par ailleurs, l’abstention est prise en compte car en cas de majorité les propositions soumises au vote sont modulés par les élèves avant d’être soumise à nouveau au vote.

En revanche, l’application donne très souvent des erreurs de comptage des votes, ce qui pose problème. Nous devons donc trouver une solution pour que ce système soit fiable.

 

3 classes coopératives sur les 4 du lycée ont adopté ce nouveau système, nous attendons plus de temps pour dresser un bilan mais nous observons déjà un meilleur déroulement des votes, pendant lesquels les élèves n’essayent plus de s’influencer et ne se disputent plus : on n’a aucune idée du résultat au moment où l’on vote, ce qui favorise une attente curieuse et silencieuse du résultat.

Cette réflexion sur le système de vote permet d’aborder des notions du programme d’EMC (La personne et l’Etat de droit /Les droits et les obligations des lycéens et de la communauté éducative/Les principes et les différentes formes de solidarité. La question de la responsabilité individuelle)

La première STMG 1 offre des livres

La première STMG 1 prépare, à l’occasion de la réunion parents/professeurs du vendredi 14 décembre et de concert avec le CDI, une journée où près de mille livres seront offerts aux élèves, professeurs, parents et personnels de direction du lycée.

Flyer_14_12_18_VF

Affiche réalisée par les élèves de la première STMG 1

Les livres seront repartis selon différentes thématiques : roman, histoire, philosophie, théâtre… avec la possibilité de repartir avec un livre surprise à lire ou à offrir!

Journée dons de livres 2


Parents, professeurs, élèves qui lisez cet article : venez nombreux!

La classe de première STMG 1

 

LES CONSEILS COOP: l’expérience de la démocratie directe dans un contexte pédagogique

ACIPREPhA l’invitation de l’ACIREPH, nous avons participé aux journées d’étude de cette association sur le thème: « Qu’appelons-nous démocratie? ».

L’objectif était de présenter les conseils d’élèves: des modalités organisationnelles aux intérêts pédagogiques. Le fascicule de la rencontre est consultable ici: Fasicule rencontre

Ce fut l’occasion d’échanger avec les collègues sur cet outil et d’élargir le champs de nos réflexions sur divers questionnements: peut-on expliquer la démocratie, ou doit-on nécessairement en faire l’expérience pour la connaître ? Le débat fait-il partie intégrante de l’expérience démocratique ? Est-ce que la prise de décision de serait pas plutôt la seule forme de d’exercice démocratique ? Etant donné qu’il y a la loi et le règlement intérieur au-dessus des conseils coop, où trouver des objets réels de prise de décision pour que les conseils d’élèves aient un sens ?

Nous remercions les organisateurs de l’ACIREPH d’avoir organisé ce moment d’échanges inspirants, motivants et constructifs.