Conseil coop secondes 4

Aujourd’hui, les élèves de seconde ont tenu un nouveau conseil coop dont voici le bilan : conseil coop 7 2nde

 

Rappel : pour le concours Miel, vous devez créer une étiquette pour les pots de miel d’un format de 3x4cm, avec la mention « miel fabriqué au lycée Jacques Feyder, Epinay-sur-Seine », sur le thème de noël. La date limite de rendu est vendredi 7 décembre. Bonne chance aux participant.e.s !

Publicités

Controverses sur les migrations climatiques : le retour de l’intervenante

Suite à sa visite au lycée, Marine Denis a rédigé un texte où elle présente le projet :
controverses 2
« Le projet de simulation sur le format d’un procès climatique que nous construisons avec la classe de Terminal S du Lycée Jacques Feyder est l’occasion d’allier et de mettre en lumière les fondamentaux de la prise de parole en public et l’acquisition de compétences sur les enjeux liés au changement climatique et aux migrations environnementales.
Cette simulation de procès s’appuie sur des faits réels et plus précisément sur le recours déposé au mois de mai 2018 par onze familles devant la Cour de Justice de l’Union Européenne qui accusent les Etats Européens d’échouer à protéger les citoyens européens des effets du changement climatique.
Dans un premier temps, les élèves suivent une formation de quelques heures sur les enjeux géopolitiques du changement climatiques puis dans un second, sur le fonctionnement des différentes étapes d’un procès et le rôle des différents acteurs présents lors de la simulation : juge, procureur, avocats, partie civile, Etats, ONG, journalistes, entreprises etc.

Les enjeux sont multiples puisque l’on attend des élèves de se saisir de leurs connaissances théoriques pour incarner un rôle précis au cœur d’un jeu d’acteurs complexe. Les élèves sont amené.e.s à évaluer les stratégies de coopération et d’alliance existant entre les différentes parties prenantes au procès, tout en respectant le format procédurier que requiert ce cadre officiel juridique. 

 
La construction d’un argumentaire et le travail de plaidoirie constituent de nouveaux exercices pour la plupart des élèves, aussi l’ancrage « réaliste » qu’introduit la mise en scène d’un procès est important. Les élèves pourront être amené.e.s à évoquer des sujets touchant conjointement aux programmes de philosophie et d’histoire-géographie de Terminal : interroger la preuve scientifique, questionner l’autorité et l’indépendance de la justice, le rôle de l’Etat dans l’accueil des mobilités humaines etc. Aussi, cette première simulation est l’occasion d’articuler de façon pédagogique de nouvelles connaissances et la retranscription concrète, sous la forme du jeu de rôle, de celles-ci. »
Marine Denis - PhD candidate public international law
Research assistant - EDGE H2020 research project

LA CLASSE COOP JARDINE LA LANGUE FRANCAISE

Inspirés par la découverte, pour certains du moins, des joies du jardinage, les élèves de la classe COOP ont écrits des chansons, puis les ont chantées, puis ont donné librement leur avis sur le résultat.

Voici les enregistrements, le texte des chansons auxquel nous joignons des poèmes… et un florilège de critiques!

Bonne écoute, bonne lecture !

LES CHANSONS:

TEXTES DES CHANSONS:

Plantez-vous ? (vous connaissez l’original…)

Frère Jacques Frère Jacques

Plantez-vous, plantez-vous

Des petites carottes, des petites carottes

Poc poc poc  poc poc poc

Frère Jacques Frère Jacques

Cueillez-vous, cueillez-vous

Des tomates cerise, des tomates cerise

Tic tic tic tic tic tic

Frère Jacques Frère Jacques

Mangez-vous, mangez-vous

Des petites tomates, des petites tomates

Crish crash croush crish crash croush

                      Nesrine, Inès et Arushan

 

Viens Planter ! (avec les accords, pour les mélomanes!)

Vivre sous les arbres de l’école.

Entre citrouille et p’tit pois.

A l’heure du goûter c’est facile

Prends-moi la main vient planter.

J’ai des gouttelettes sur mon front

J’ai dans le cœur un chou fleur.

J’ai dans la tête une pastèque.

Qui te dis tout haut bien planter.

Sous le jardin de Feyder.

Les graines se rencontrent dans la terre.

On a  toute la nuit pour grandir.

En attendant vient planter.

J’aime la terre de l’école.

Ça fait quelque chose de mystique.

Y’a rien à faire qu’à pousser.

Prend moi la main vient planter

WOHOUHOHOUHOWOWO….

                           Shravany

 

De bon matin (pardonnez le langage « fleuri »…)

Je me lève de bon matin

Pour aller voir mon beau jardin

Apercevoir cette terre châtain

Mais le vent fait trop le malin

Me pousse droit dans le ravin

« Bordel quelle putain de catin »

Je me relève avec du pain

Ça glisse comme avec des patins

                                Oussama

 

QUELQUES TEXTES EN BONUS:

CHOUX

Choux choux choux

Choux choux choux
Le grec là il coûte pas beaucoup de sous
Mais on préfère les choux choux choux
Le grec là il coûte pas beaucoup de sous
Mais on préfère les choux choux choux

Elle veut harissa,sa,sa, choux
Elle veut barbecue, cue, cue choux
Même si c’est pas doux doux doux
Choux choux choux

Il est cultivé avec soin, pas avec des tchoins
Tu l’achètes au marché, t’inquiète c’est un bon coin
Toujours dé-blin, même en coloc
Si tu veux ajoute même du bon magnoc
Y’a tellement de choix dans le frigo
J’prend le plus gros, j’le fais sauter
J’ai cru que ça s’rait un burrito
mais avec un chou que j’vais m’régaler

                                      Raouf

L’épi-gnon

Prétentieux, fait pousser des oignons

Pour se faire un peu de pognon

Pour moi, et mon compagnon.

Racines emmêlées, comme un chignon

Ca m’énerve, me rend grognon.

Je sens que ça va finir en bourgignon

Ca m’a saoulé, j’essaie les champignons.

Mais on est en été… je préfère les brugnons.

                                            Sezer

 

Quelques critiques sur les chansons…

 

Sur « Plantez-vous »…

On est pour… « Cette chanson, interprétée par la classe de seconde 12 et enregistrée par notre cher professeur, parle de jardins et des légumes. Le fait de chanter en canon apporte une certaine harmonie à l’ensemble. Les paroles de la chanson originale, que tout le monde connait, ont été modififiées pour coller au thème du jardin. Les auteurs ont imaginé les ons que produisent les légumes, comme « crish crash croush ». Nous avons aimé cette version, qui reste dans la tête et que l’on chante encore sans s’en rendre compte ».

On est contre… « Si cette chanson est interprétée avec un entrain mémorable et incontestable, elle me rappelle cependant un vieux cauchemar d’enfant. Comment ne pas imaginer une secte, nous prenant dans ses monstrueux filets, à coup de paroles stupides, absurdes, assourdissantes… La musique est simpliste et le tout est fort répétitif, relevant plus d’un lavage de cerveau que d’une joyeuse mélodie pour enfant. C’est une monstruosité, une abomination… que dis-je? C’est l’apocalypse musical ».

 

Sur « Viens planter »

On aime… « Magnifique reprise de « sous les sunlights des tropiques », « Viens planter » est une chanson certes simple mais sympathique, joyeuse, fraîche et rigolote. L’accompagnement absolument magistral à la guitare est doux et cependant vivifiant. Les paroles sont à la fois drôles, absurdes et très bien trouvées. Le tout est plaisant et original »

Ou pas ! « Cette interprétation de la seconde 12 nous prouve que même avec des paroles bien écrites, on peut aisément massacrer une chanson en la chantant en même temps dans trois tonalités différentes »

 

BROUILLONS COOP

Les élèves ont testé l’utilisation de brouillons cooperatifs.

Le principe : utiliser des tableaux par groupes pour s’expliquer les notions, réfléchir ensemble aux dispositifs expérimentaux en sciences, partager les informations d’un groupe à l’autre.

L’utilisation de ces « brouillons coop » sera généralisé l’année prochaine…