Controverses sur les migrations climatiques : le retour de l’intervenante

Suite à sa visite au lycée, Marine Denis a rédigé un texte où elle présente le projet :
controverses 2
« Le projet de simulation sur le format d’un procès climatique que nous construisons avec la classe de Terminal S du Lycée Jacques Feyder est l’occasion d’allier et de mettre en lumière les fondamentaux de la prise de parole en public et l’acquisition de compétences sur les enjeux liés au changement climatique et aux migrations environnementales.
Cette simulation de procès s’appuie sur des faits réels et plus précisément sur le recours déposé au mois de mai 2018 par onze familles devant la Cour de Justice de l’Union Européenne qui accusent les Etats Européens d’échouer à protéger les citoyens européens des effets du changement climatique.
Dans un premier temps, les élèves suivent une formation de quelques heures sur les enjeux géopolitiques du changement climatiques puis dans un second, sur le fonctionnement des différentes étapes d’un procès et le rôle des différents acteurs présents lors de la simulation : juge, procureur, avocats, partie civile, Etats, ONG, journalistes, entreprises etc.

Les enjeux sont multiples puisque l’on attend des élèves de se saisir de leurs connaissances théoriques pour incarner un rôle précis au cœur d’un jeu d’acteurs complexe. Les élèves sont amené.e.s à évaluer les stratégies de coopération et d’alliance existant entre les différentes parties prenantes au procès, tout en respectant le format procédurier que requiert ce cadre officiel juridique. 

 
La construction d’un argumentaire et le travail de plaidoirie constituent de nouveaux exercices pour la plupart des élèves, aussi l’ancrage « réaliste » qu’introduit la mise en scène d’un procès est important. Les élèves pourront être amené.e.s à évoquer des sujets touchant conjointement aux programmes de philosophie et d’histoire-géographie de Terminal : interroger la preuve scientifique, questionner l’autorité et l’indépendance de la justice, le rôle de l’Etat dans l’accueil des mobilités humaines etc. Aussi, cette première simulation est l’occasion d’articuler de façon pédagogique de nouvelles connaissances et la retranscription concrète, sous la forme du jeu de rôle, de celles-ci. »
Marine Denis - PhD candidate public international law
Research assistant - EDGE H2020 research project
Publicités

Controverse sur les migrations climatiques

Le 9 novembre, Marine Denis, doctorante à l’EHESS et à Paris XIII, est
venue au lycée pour participer à un projet de travail avec les TS1. Il
s’agit de comprendre et de simuler une controverse portant sur la
question des réfugiés climatiques. Ce projet interdisciplinaire se situe
au croisement de la philosophie (Antoine Rogé travaillera avec les
élèves sur l’argumentation et l’idée de controverse scientifique) et de
la géographie (la mondialisation et les mobilités humaines sont au
programme de terminale S).
controverses 1
Marine Denis est intervenue deux heures afin de présenter les acteurs
des controverses liées au climat. Elle a notamment insisté sur la façon
dont le problème climatique a été inscrit à l’agenda politique par les
efforts de certains acteurs. Sa venue a permis d’apporter un éclairage
scientifique aux élèves et de renforcer les liens entre le secondaire et
le supérieur. Cela s’inscrit dans les objectifs des classes
coopératives, qui sont de valoriser les échanges entre le lycée et les
institutions extérieures et de préparer les élèves à l’autonomie et aux
études supérieures. Marine Denis reviendra le 11 janvier pour la suite
du projet.

 

Des boîtes à livres pour Epinay ?

Depuis le mois de septembre, les élèves de la classe de 1STMG1 travaillent sur un projet d’implantation de boîtes à livres dans la ville d’Epinay-sur-Seine. L’idée a été amenée à la classe par Lydia Tokik, représentante de l’association Et Si Ensemble basée à Epinay.

IMG-20181003-WA0005

La classe s’est répartie en 5 groupes de travail afin de se familiariser avec le concept de boîtes à livres et plus largement de réfléchir aux enjeux de l’économie de partage.

20181008_110157

Certains élèves ont fait des visites de terrain afin de voir les différentes boîtes à livres déjà implantées sur le territoire de la Seine-Saint-Denis.

Image(2)photo d’une boîte à livres prise par des élèves lors d’une visite de terrain

Les différents groupes ont ensuite développé leur vision du projet à travers une carte mentale qui leur servira par la suite à l’élaboration d’un cahier des charges.

IMG_5408

La carte mentale est un outil pédagogique qui permet de représenter visuellement et en un coup d’œil les idées principales d’un cours, d’un projet…

20181008_110139

Dans le cadre de ce projet les élèves se sont saisis de l’opportunité du Budget Participatif de la ville d’Epinay pour soumettre leur idée à la municipalité.

Capture

A l’issue de plusieurs séances de travail, la classe s’est rassemblée derrière un unique projet pour la ville. Ce projet rencontre à ce jour un franc succès et a déjà été commenté plus de 70 fois ! N’hésitez pas à le commenter et à le partager :

https://uneideepourepinay.fr/projects/budget-participatif-2018/collect/deposez-votre-projet/proposals/mise-en-place-de-boites-a-livres

Les prochaines étapes :

  • dans le cadre du Budget Participatif, nous sommes maintenant dans l’attente de la fin de la phase d’étude des projets par la ville qui se déroule du 18 octobre 2018 au 31 janvier 2019 puis du résultat des votes qui se dérouleront en mars 2019 et sera dévoilé en avril 2019 ;

1111

  • parallèlement, les élèves continuent leur projet et comptent adresser très prochainement une demande d’implantation de boîtes à livres directement auprès de la mairie d’Epinay-sur-Seine. Dans le cas d’un retour positif, tout le travail d’étude de marché, de financement et de réalisation des boîtes à livres sera mené par les élèves.

20181008_110128

Rania ALLAM & Hamza MERABET pour la classe de première STMG 1

LA CARDIE DE CRETEIL

La cellule académique de recherche, de développement, d’innovation et d’expérimentation de l’académie de Créteil encourage et suit notre projet de classes coopérative depuis 2 ans.

logo académie

Le projet de classes coopérative bénéficie de la validation et des conseils des enseignants intervenants pour la CARDIE pour accompagner au mieux nos évolutions pédagogiques.

 

LA MAIRIE D’EPINAY SUR SEINE

La municipalité d’Epinay sur Seine nous accompagne sur le projet des classes coopératives sur de nombreuses actions.

epinay sur seine

Ce partenariat permet d’ancrer notre démarche non pas uniquement dans l’enceinte du lycée mais dans un territoire local amenant ainsi les élèves des classes coopératives à devenir progressivement des citoyens responsables et source de propositions dans leur ville.

Points d’accompagnement:

 

LA REGION ILE DE FRANCE

La région île de France nous accompagne sur le projet des classes coopératives au travers de deux subventions:

Région_Île-de-France_(logo).svg

  • Dispositif « Réussite pour tous » dont les objectifs sont de réduire le nombre des sorties prématurées du système scolaire, d’encourager la poursuite des parcours et des études jusqu’au diplôme et de favoriser une équité en matière de réussite

 

  • Disopsitif « ALYCCE » dont les objectifs sont:
    • donner du sens aux apprentissages et aux savoirs par des actions d’ouverture culturelle et sociale tournées vers l’extérieur du lycée,
    • permettre aux élèves de se situer socialement, dans et à l’extérieur du lycée, par des actions de socialisation et de solidarité,
    • permettre aux élèves de s’inscrire dans une histoire, par la conduite de projets autour de la mémoire notamment.

 

Nous sommes en attente de réponse pour le partenariat avec ECOLYCEE pour les projets en lien avec la biodiversité: potager coopératif et apiculture qui mêle le travail des jeunes en coopération étroite avec les agents du lycée.