LA BIODIVERSITE DANS MON LYCEE ECO-RESPONSABLE

Mercredi dernier des élèves et enseignants des lycées “Eco-Responsables” de l’académie de Créteil se sont réunis, au lycée Paul Eluard à Saint Denis (93), afin d’assister à une conférence ayant pour sujet : La biodiversité.

logo écolycée

Nous sommes élèves d’une classe de seconde coopérative du lycée Jacques Feyder à Epinay sur seine (93) et nous nous  sommes rendus à cette demi-journée avec notre enseignant M.Reynaud.

 

Durant cette journée, on a pu faire différentes activités telles que :

  • Un déjeuner gourmand (8h30) 

  • Une introduction à la biodiversité du lycée Paul Eluard (9h00). Nous avons par exemple appris que dans ce lycée, il y a un potager, une serre et des petits abris pour animaux. 

  • Une présentation de la biodiversité dans les lycées Eco-Responsable en (9h15) par Agnès Lauret et Nicolas Rihet, du Service Qualité Environnementale – Direction des Grands Projets de la Région IDF.
  • Un présentation de la Stratégie Régionale de la Biodiversité par Franz Barth du service Biodiversité de la Région ile de France.
  • Une conférence de François Lassere, conférencier, entomologiste et écrivain. sur la biodiversité dans son ensemble (9h30)

    IMG-20190218-WA0028

    La conférence sur la biodiversité

  • Une intervention de Jonathan Flandin de l’Agence Régionale de la Biodiversité sur la réglementation des pesticides. Gestion écologique (11h00)
  • Une explication sur l’éducation du développement durable par Mme Pons, coordinatrice des projets de développement durable à l’académie de Créteil. Nous avons discuté avec elle le temps de la demi-journée et elle nous a fait prendre conscience que ces projets nous servaient à développer des compétences utiles pour notre scolarité. (11h15)
  • Un quizz à propos de la Biodiversité (touche pas à mon compost, protégeons la biodiversité) et des ateliers sur le compost, les oiseaux et la biodiversité en général. Lors du quizz, nous avons gagné le second prix: un biocomposteur et un jeu de carte “les 7 familles” sur les énergies renouvelables. (11h30)

    IMG-20190218-WA0020

    Le jeu des 7 familles

  • Pour les enseignants, il était proposé l’atelier grainothèque et M.Reynaud a appris à faire des semis pour qu’ils tiennent pendant les vacances.

L’association qui s’est chargée de l’organisation des ateliers sur les oiseaux était la LPO (ligue de protection des oiseaux)

Dans cette demi-journée, nous avons appris:

  • Des méthodes pour préserver la biodiversité tel que l’aquaponie.
  • Comment respecter efficacement et durablement la biodiversité.
  • Quels projets était mis en œuvre dans ces lycées dans le cadre de la biodiversité. Et que même si il n’y a pas beaucoup d’espaces verts dans notre lycée, nous pouvons quand même faire des choses dessus
  • En quoi la biodiversité reste importante dans le monde d’aujourd’hui.

 

C’était très enrichissant, l’importance de la biodiversité a été bien expliquée à travers les différents projets présentés. La conférence de François Lassere a été particulièrement intéressante. Suite à cette demi-journée, nous nous sommes rendus compte que le potager que nous voulions faire au lycée Jacques Feyder était une bonne idée. Nous avons même décidé de le faire plus grand que prévu malgré les travaux de notre lycée et de faire une grande fresque en street-art sur le thème de la biodiversité pour sensibiliser tous les élèves qui n’ont pas pu venir à cette journée.

Globalement cette conférence était très réussie, nous avons tous appréciés et nous tenions à vous en faire part.

Article co-écrit par Farid, Hugo, Imad et Axel (les fameux)

Le blog de notre classe: https://feydercoop.wordpress.com/

Publicités

AGRICOOP 2019: le retour …

Avec le retour du soleil les élèves de la seconde 4 Coop se mobilisent pour prendre possession des quelques rares espaces verts encore présents dans un lycée en travaux.

Notre objectif est de transformer un espace vert abandonné en jardin et de transformer un mur blanc en fresque street art sur le thème de la biodiversité.

 

Les travaux ont commencé ce lundi 18/02 à la veille des vacances avec différents groupe de travail:

20190218_113837

  • La préparation du jardin avec le labour du terrain 

  • La conception de semi autonomes pouvant tenir la durée des vacances. 

     Cette technique a été transmise par les collègues du lycée Paul Eluard lors de la conférence écolycée du 13/02, organisée par la région Ile-de-France

  • L’élaboration du plan du jardin à l’échelle avec les différentes parcelles et les semences à commander. 

  • La conception des pancartes descriptives des différentes espèces qui seront placées dans le jardin pour le rendre pédagogique20190218_110258

 

  • L’esquisse de la fresque Street art sur la biodiversité à l’échelle. 

 

Le travail reprendra à la rentrée avec l’arrivée des semences et d’une équipe de graffeurs professionnels pouvant assister les élèves dans la réalisation de la fresque.

De quoi attendre la rentrée avec impatience!

Nous remercions les agents du lycée pour leur aides

Ecrit par M.REYNAUD

SCIENCE ou MAGIE ?

En classe de seconde 4 coop, nous faisons l’option MPS.  Il y’a quelques mois nous avons débuté le projet « science ou magie ».

On a commencé à chercher des expériences surprenantes dans le but de les réaliser et de les présenter devant des personnes, en groupe. Il nous fallait aussi savoir les expliquer scientifiquement donc il nous fallait trouver des informations et nous mettre d’accord. Après avoir fait des recherches, nous avons réalisé des affiches récapitulant les expériences puis nous nous sommes entraînés à les reproduire.

Enfin aujourd’hui, le mardi 12 février,  nous avons présenté ces expériences aux élèves de secondes 5 coop et leur professeur d’anglais qui les a accompagné. Par groupe, nous les avons accueilli sur les stands pour leur montrer les expériences sous forme de tour de magie comme rendre le lait multicolore juste avec le doigt, faire imploser une canette sans appuyer dessus, faire gonfler un ballon sans le souffle, faire changer de couleur de l’eau sans rien rajouter, adsorber des litres d’eau juste avec un peu de poudre, taper dans un liquide sans que la main s’enfonce dedans,  faire passer de l’eau d’un verre à un  autre sans verser mais juste avec un fil, … puis les élèves ont rempli un questionnaire en anglais qui portait sur les expériences que nous avons expliqué. On s’est répartit la parole dans les groupes et les manipulations devant les élèves.

Tout ne s’est pas forcement bien passé pour tout le monde (rupture de stock d’ingrédients, échec de l’expérience…) mais globalement nous avons bien  réussi et nous avons passé une bon moment.

Les secondes 5 coop on globalement apprécié, voici des extraits de leurs avis

« C’était très intéressant, les expériences étaient sympa surtout celle avec l’eau, dommage qu’on ai pas tout fait. »

« J’ai bien aimer les deux groupes, ils savent très bien expliquer et ils sont très polis et a l’écoute. »

Ecrit par Célestin pour la seconde 4 coop

 

 

Nous félicitons toutes la classes pour la réalisation entière de ce projet qui s’est concrétisé et plus particulièrement Peter qui a bien su prendre la parole pour expliquer son expérience d’implosion de la canette avec ses camarades Farid et Mohammed.

Rajout par M.Reynaud et Mme Durand Raucher

Les transformations d’Epinay-sur-Seine

Suite à la rencontre avec le club senior sur le thème des transformations de la ville d’Epinay, nous avons mené avec les élèves de seconde 4 un travail de recherche :

  • Ils ont utilisé le site géoportail pour comparer des photographies et des cartes anciennes et récentes de la ville.
  • Ils ont aussi utilisé des photos que nous avaient données les seniors, et les ont mises en regard avec des photographies réalisées aujourd’hui.
  • Enfin, ils ont consulté des vidéos de l’INA au sujet de la construction des Grands Ensembles dans les années 1950-1960 puis des critiques qui leur sont adressées.

A l’aide de ce travail, les élèves ont produit deux vidéos que je publie ici :

  • La première porte sur les transformations physiques de la ville
  • Dans la seconde, les élèves expliquent ce que sont les Grands Ensembles, ce qui leur est reproché et donnent leur opinion sur ce type d’urbanisme.

Raphaël Delarge, enseignant d’histoire-géographie

Les techniques gagnantes pour bien aider et bien se faire aider

CONTEXTEimg_4861

Mardi 9 Janvier 2019, la classe de 2nde 4 du lycée Jacques Feyder a relevé un défi : la moitié des élèves de la classe (qui seront appelés élèves tuteurs) avaient pour mission d’apprendre à l’autre moitié des élèves (qui seront appelés élèves tutorés) à faire une grenouille en origami.

OBJECTIFS

L’objectif de ce défi était que les élèves se rendent compte que l’aide n’est as innée et qu’il ne s’agit pas juste de vouloir aider pour parvenir à aider correctement. Par la même occasion, il s’agissait de trouver par eux même les techniques les plus appropriées pour bien aider et bien se faire aider dans les moments d’aide.

VOCABULAIRE

« L’aide est une situation coopérative asymétrique durant laquelle un élèves, qui se reconnaît capable, vient apporter ses connaissances et ses compétences à un de ses camarades qui en a exprimé le besoin. »

Par Sylvain Connac

METHODOLOGIE

Pour ce faire, les élèves tuteurs ont eu 10 minutes pour apprendre eux même à faire la grenouille, à l’aide de la feuille ci-contre  détaillant les étapes :

Les traits en pointillé représentent les traits de pliage

capture d_écran 2019-01-18 à 15.53.51

En cas de difficulté, les élèves tuteurs pouvaient demander de l’aide aux professeurs (mais ils ont globalement réussi à se débrouiller seuls).

Au bout de 10 minutes, chaque élève tuteur a été couplé avec un élève tutoré et s’est vu remettre une feuille de consigne, parmi les suivantes :

Groupe 1 :

Consigne : Explique à ton camarade comment faire la grenouille, mais sans qu’il ne la fasse lui même.

Tu n’as le droit que de parler et/ou lui montrer les gestes en les réalisant toi même sur l’origami. Tu peux les lui montrer plusieurs fois, mais ton camarade n’a pas le droit d’essayer de faire lui même la grenouille. Tu n’as pas le droit de lui montrer la feuille explicative de l’origami.

Groupe 2 :

Consigne : Explique à ton camarade comment faire la grenouille, mais sans qu’il ne la fasse lui même.

Tu n’as le droit que de parler et/ou lui montrer les gestes en les réalisant toi même sur l’origami. Tu peux aussi lui montrer la feuille explicative de l’origami. Tu peux les lui montrer plusieurs fois, mais ton camarade n’a pas le droit d’essayer de faire lui même la grenouille.

Groupe 3 :

Consigne : Fais faire à ton camarade une grenouille en origami en utilisant uniquement des consignes verbales.

Tu n’as le droit qu’à des consignes orales, aucun geste n’est autorisé, et tu ne dois ni toucher l’origami de ton camarade, ni lui montrer la feuille de consigne de l’origami.

Groupe 4 :

Consigne : Fais faire à ton camarade une grenouille en origami.

Tu as le droit de donner des consignes orales ou faire certains pliages à la place de ton camarade si tu penses que c’est nécessaire, mais tu n’as pas le droit de lui montrer la feuille de consigne de l’origami.

Groupe 5 :

Consigne : Fais faire à ton camarade une grenouille en origami.

Tu n’as le droit de donner que des consignes orales, aucun geste n’est autorisé et tu ne dois pas toucher l’origami de ton camarade. Tu n’as pas le droit de montrer la feuille de consignes de l’origami.

Groupe 6 :

Consigne : Fais faire à ton camarade une grenouille en origami.

Pour l’aider à réaliser l’origami, fais l’origami pas à pas en même temps que ton camarade en lui montrant les différentes étapes.

Groupe 7 :

Consigne : Fais faire à ton camarade une grenouille en origami.

Pour l’aider à réaliser l’origami, fais l’origami pas à pas en même temps que ton camarade en lui montrant les différentes étapes. Ensuite, demande lui de refaire tout seul l’origami. Aide le de nouveau s’il est bloqué. Puis demande lui de le refaire à nouveau.

 

Groupe 8 :

Consigne : Fais faire à ton camarade une grenouille en origami, par la méthode de ton choix.

À chaque fois (à part pour les groupes 5, 6 et 8, faute de nombre), deux groupes de deux élèves (tuteur / tutoré) se sont vu donnés la même consigne, afin d’avoir des résultats plus représentatifs, au travers d’un échantillonnage doublé.

Chaque binôme d’élèves a ensuite eu 10 minutes pour accomplir sa mission.

Au bout de ces 10 minutes, nous avons demandé à chaque élève de compléter la 1ère ligne des tableaux suivants et de répondre aux questions suivantes :

Numéro du groupe :

Pour l’élève tutoré

  OUI NON
J’ai compris ce que m’a expliqué mon camarade    
J’ai réussi à refaire la grenouille    

Qu’est-ce que mon camarade aurait pu faire qui m’aurait aidé d’avantage ?

Pour l’élève tuteur

  OUI NON
Je pense avoir bien expliqué à mon camarade    

Qu’est-ce qui m’a freiné dans mon explication ?

Nous avons ensuite demandé aux élèves tutorés, qui venaient d’avoir été formés par leurs camarades de refaire tout seul la grenouille, sans l’aide de leur camarade et nous avons lancé un chronomètre.

Dès qu’ils avaient terminé de refaire la grenouille, les élèves devaient se manifester et nous avons écrit au tableau leur temps de réalisation et leur numéro de groupe. Nous avons ensuite ajouté, à côté, les indications qui leur avaient été données, qui nous semblaient les plus importantes. (Nous avons fait le choix de n’indiquer que ces trois critères pour que l’exploitation soit plus aisée pour les élèves. D’ailleurs, à l’avenir nous pensons ne plus donner que ces 3 différentes consignes pour que les résultats soient plus significatifs).

img_4874

 

RÉSULTATS A CHAUD

Les résultats ont été les suivants :

N° du groupe Réalisation de l’origami

X = à réussi à refaire

– = non réussi

Ordre d’arrivée Temps de réalisation L’élève formateur a fait L’élève formé a fait L’élève formé a refait
1 –     –     X    
2 X     – 6 2’53 X    
3 –    –       X à partir de consignes verbales uniquement  
4 X     X 5       7 2’25     3’29 X X  
5 X 3 2’05   X  
6 X 4 2’20 X X  
7 X     X 1     1 (ex æquo) 30’’ X X X
8 X 8 3’50   X  

 

Nous avons alors pris un temps d’analyse avec les élèves, et nous avons noté au tableau leurs conclusions :

  • pour bien aider il faut :

– Ne pas se contenter d’expliquer ou de montrer

– faire faire à la personne qu’on aide

– puis l’obliger à le refaire par lui-même

– être patient

– rester calme, ne pas s’énerver ou mal parler à celui qu’on aide

– maitriser soi même ce sur quoi on veut aider (ici l’origami)

  • pour bien se faire aider il faut :

– Ne pas se contenter d’écouter ou de regarder

– faire la tâche puis la refaire une fois les explications terminées

– être attentif et écouter

– poser des questions

– être calme.

 

Des affiches récapitulant ces conclusions ont été faites et affichées dans la salle de classe.

RESULTATS À FROID

Une semaine plus tard, nous avons fait passer un petit questionnaire aux élèves pour leur demander ce qu’ils avaient pensé de cette activité, à quoi selon eux ça avait servi et voir ce qu’ils en avaient retenus.

Deux élèves ont répondu que le but de cette activité avait été de faire des grenouilles en papier (ce qui montre là, pour nous, un réel défaut dans le processus de secondarisassions).

Voilà quelques retours d’élèves :

Selon Hugo : « ça m’a permis de savoir comment mieux aider mes camarades, c’était une activité enrichissante. [j’ai retenu] qu’il faut laisser les élèves refaire l’exercice tout seul »

Selon Machata : « Au début j’ai trouvé ça stupide, mais à la fin j’ai compris que c’était pour pouvoir mieux s’entraider. [j’ai retenu] qu’il ne faut pas donner les réponses tout de suite et qu’il faut avoir compris l’exercice ».

Selon Salima : « J’ai bien aimé, c’était amusant, cela nous a appris à nous entraider et à nous montrer la manière la plus efficace afin d’aider quelqu’un et de se faire aider. On ne doit pas donner la réponse, on doit faire l’exercice avec lui en même temps et lui faire refaire après ».

Selon Yassine : « Ça m’a appris qu’il faut être calme, claire et refaire l’exercice si on s’est fait aider »

Selon Jomana : «  c’est mieux de faire et de faire faire, et il faut être poli »

Selon Farid : « J’ai trouvé que cette activité était enrichissante car elle nous a appris à voir laquelle des manières d’expliquer est la meilleure. »

Selon Sarah : « C’était une bonne activité. [elle a servi] a voir / apprendre comment nous pouvons expliquer quelque chose à quelqu’un sans forcément lui dire la réponse »

Selon Fallonne : « L’activité de la semaine dernière était assez intéressante car ça m’a permis de comprendre le mot « entraide » car je n’arrivais pas à expliquer quelque chose sans m’énerver. [ça m’a servi] à apprendre à expliquer aux autres sans dire la réponse. [j’ai retenu] qu’il fallait refaire sans demander les réponses.

 

Fanny Durand-Raucher, Raphaël Delarge, Laurent Reynaud

SORTIE INTERNIVEAUX: coopération et découvertes scientifiques 2nd/TS coop

Le mardi 18 décembre, les élèves de seconde 4 coop et de terminales S1 coop se sont rendus ensemble à la cité des sciences, accompagnés par M. Delarge, Mme. Durand-Raucher, Mme. Taillefer et Mme. Angué.

Nous sommes partis en transport en commun et sommes arrivés à la cité des sciences aux alentours de 11h30.

Nous avons ensuite formé des groupes de 5 à 6, avec environ autant de terminale que de seconde par groupe. Après cela, Les professeurs ont distribué un questionnaire à chaque groupe, que nous devions remplir grâces aux diverses installations de la cité. A 12h, tous les groupes ont été libéré, nous avons eu 1h pour remplir le questionnaire dans son intégralité. 1h plus tard, les élèves et les enseignants se sont retrouvés pour déjeuner tous ensemble.

Après avoir compléter nos missions et nos selfies, nous avons pu assister à la projection commentée des trous noirs dans le planétarium.Celle-ci nous a fait voyager et permis de nous évader à bord d’un vaisseau spatial pour un voyage interstellaire à la quête des mystérieux trous noirs, au sein des galaxies.

À la suite de cette attraction, nous avions eu la liberté de nous documenter sur un des thèmes aux choix parmi : les yeux, le cerveau ou le son.

Nous avons trouvé l’ensemble des expositions très intéressante, les petites attractions comme celle qui nous permettaient de mettre en évidence la force centrifuge qui nous a fait valser et tourner en rond. Mais nous avons plus particulièrement aimé le planétarium, un simulateur astronomique extrêmement captivant et immersif, ce fut une expérience inédite très impressionnante tant sur le plan visuel mais aussi pédagogique. Nous avons pu compléter mes connaissances sur l’astronomie et les trous noirs.

Pour conclure, ce fut une sortie très intéressante, plaisante, passionnante et captivante !
Notre avis reste subjectif mais partagé car l’ensemble des avis recueilli autour des camarades de classe de la Terminale S1 tendent à l’unanimité, cette sortie était une occasion pour les scientifiques de voir leurs esprits s’émanciper autour d’innombrables découvertes ! Les élèves de secondes ont aussi dans l’ensemble apprécié cette sortie, bien qu’ils aient préféré l’après-midi car plus de libertés leur ont été accordé. Ils ont également apprécié de pouvoir faire connaissances et de discuter avec les élèves de terminales, bien que certains ont été assez timides.

Hugo (seconde 4) et Edwin (TS1)

Axel raconte sa visite au club senior pendant les vacances

Ma visite au Club Senior.
Ce Lundi 7 Janvier je suis allé au club Senior d’Epinay sur Seine pour passer un moment avec eux et en apprendre plus sur ce que ce club propose comme activité.
Nous avons discuté pendant approximativement 1h30-2h sur la vie de retraité et comme font-ils pour occuper leurs journées dans ce club.
Il y a une liste de toutes les activités qu’ils auront donné en début de mois.
Toute personnes ayant au moins 60 ans peux y participer et la doyenne a plus de 80 ans.
Les Seniors participe à des séances de chant organise des tournois de bellotte et ont un espace détente. S’il le souhaite une esthéticienne passe de temps en temps.
Toutes les personnes présentes dans ce club ont l’air toujours heureuse et de passer du bon temps.
Pour ma part j’ais pus faire une visite presque complète de ce lieux grâce à une participante avec qui on a pu parler au Lycée.

Axel, seconde 4

Salima raconte sa visite au club Senior pendant les vacances

Aujourd’hui je me suis rendue au club senior aux alentours de 16h. Je suis partie seule je suis rentrée puis j’ai directement été accueillie par la responsable car la dame de l’accueil était absente. Dans un premier temps elle m’a demandé pour quelle raison j’étais venue après lui avoir expliqué je lui ai donné la feuille de présence qu’elle a très gentiment remplie. Je lui ai ensuite demander si Dédé, un dame qui est venue nous rendre visite au lycée, était présente. J’ai été très chanceuse car elle était bien là. Elle m’a amenée jusqu’à elle. Dédé m’a tout de suite reconnue elle était très surprise de me revoir elle m’a serré dans ses bras puis j’ai salué toutes ses amies. On s’est toutes assises à une table puis on a discuté des cours de nos vie et de nos famille, on a beaucoup rigolé. Puis elle m’ont proposé de joué au cartes ne sachant pas jouer je les ai seulement regardées. Cette visite m’a fait très plaisir j’ai appris beaucoup de chose et j’ai été contente de les avoir fait sourire pendant un petit moment.  

 Salima, 2nde04

 

 

 

CONSEILS COOP: EVOLUTION DU SYSTEME DE VOTE

Suite à une réflexion avec des collègues de philosophie lors des journées d’étude de l’ACRIEph, nous avons fait évoluer le système de vote dans le processus de décision des conseils coop des classes coopératives.

Nous sommes passés d’un vote à main levée où souvent, de façon un peu brouillonne, nous ne comptions que les « Pour » à un système de vote via l’application plicker.

 

Avec ce nouveau système, les votants lèvent chacun un flashcode différent. En fonction de l’orientation de ce flashcode, leur vote est comptabilisé comme « pour », « contre » ou « abstention ».

Cela permet :

  • Un vote synchrone de tous les élèves limitant les influences (auparavant, certains regardaient qui votait pour quoi avant de voter, ils essayaient de s’influencer pendant le vote, certains allant jusqu’à lever le bras de leur voisin par exemple)
  • Une réelle prise en compte de l’abstention, qui devient aussi un véritable choix et non simplement l’effet de l’inattention au moment du vote par exemple
  • Une plus grande rapidité pour la comptabilisation des votes.
  • La possibilité d’un vote secret

Par ailleurs, l’abstention est prise en compte car en cas de majorité les propositions soumises au vote sont modulés par les élèves avant d’être soumise à nouveau au vote.

En revanche, l’application donne très souvent des erreurs de comptage des votes, ce qui pose problème. Nous devons donc trouver une solution pour que ce système soit fiable.

 

3 classes coopératives sur les 4 du lycée ont adopté ce nouveau système, nous attendons plus de temps pour dresser un bilan mais nous observons déjà un meilleur déroulement des votes, pendant lesquels les élèves n’essayent plus de s’influencer et ne se disputent plus : on n’a aucune idée du résultat au moment où l’on vote, ce qui favorise une attente curieuse et silencieuse du résultat.

Cette réflexion sur le système de vote permet d’aborder des notions du programme d’EMC (La personne et l’Etat de droit /Les droits et les obligations des lycéens et de la communauté éducative/Les principes et les différentes formes de solidarité. La question de la responsabilité individuelle)

Conseil coop des secondes 4 N°10

Le conseil coop N°10 des seconde 4 s’est tenu ce jour. Il était totalement autogéré.

Par ailleurs, le conseil s’est remarquablement bien passé, les élèves ont pris la décision de vendre le miel vendredi lors de la réunion parents-profs. Sur 23 élèves présent.e.s, 19 ont pris la parole, et beaucoup d’entre eux ont exercé un rôle au conseil, formulé une proposition ou pris une responsabilité pour plus tard.

Des remerciements particuliers ont été adressé à Sira qui a bien assuré sa responsabilité de présidence et à Hugo  qui a été efficace sur la synthèse du compte rendu que vous retrouverez ici: bilan conseil coop 10 204

Ce conseil fut l’occasion d’aborder les notions de système de vote et d’institutions démocratiques en lien avec le programme d’EMC.

 

VISITE AU CELSA

Nous fûmes accueilli dans une petite salle  accompagné des groupes d’étudiants déjà rencontré pendant leurs visite de notre lycée .Un professeur nous projeta plusieurs vidéos dont la première intitulé “Why not” à caractère humoristique et la deuxième sous forme de vlog, la vidéo portait sur un concours , un projet  appelé “Bisibus” qui est une association , il avait fini devant beaucoup d’entreprises ( 4ème sur 64 ). On vit aussi une vidéo trailer faite par les étudiant de Celsa également une autre qui portait sur une association qui organisait des soirées, qui s’appelait “Gorille”.

Après le visionnage de plusieurs vidéos, le professeur nous parla des diverses conditions d’accès à la fac de Celsa, des filières et des nombreuses possibilitées après sorti de la fac de Celsa.

D’après ce que j’ai compris, il faut avoir étudié 2 ans quelque part, qu’importe que ou . L’admission se fait aussi un master 1.

L’admission sur concours est particulièrement sélecte . Celsa fait partie des rares écoles gratuites.

5 parcours en communications sont proposés: entreprises et institutions , le magistère qui touche à la culture, médias; travaux dans les chaînes de télé par exemple, Marque débouchant sur des milieux comme une agence publicitaire et Ressources Humaines et conseil.

Magistère m’a particulièrement intéressé car de ce que j’ai compris c’est une filière très polyvalente, beaucoup de domaines sont envisageable après; médecine, recherche, deesigne donc très varié.

Je précise que la communication en générale permet de toucher à tout , faire une ce que l’on veut et la capacité de s’orienter par la suite vers d’autre études.

Les cours sont spécialisés pour chacune des 5 filières. Certains choisiront de ce rediriger vers des études complètes différentes après la fac, certains plus vers des études littéraires ou de droit par exemple.

Après l’intervention du professeur et de la prise de parole de plusieurs étudiants, ils nous firent visiter une petite amphithéâtre qui était en plein cours d’histoire de la pensée économique; elle appelé “la salle du duplex” car les cours sont filmés et diffusé.

J’ai remarqué que tous les étudiants notaient leurs cours avec leurs ordinateurs et que le professeur parlait dans un micro.

Dans l’ensemble nous sommes passés par la terrasse , l’accueille , un CDI puis le sous-sol ou on aura pu voir un studio télé ; des débats se déroulaient pour des devoirs, la classe regarde à travers un écran pour pouvoir critiquer , faire des analyses donc voir ce qu’il va ou pas .

On pas pu la visiter mais ils nous ont parlé de “la grotte”; une salle sans fenêtre qui fait office de cantine.Ils nous ont également parlé de salles que l’on pouvait réserver pour travailler mais aussi de tutorat pour progresser, par exemple dans le cas d’un ERASMUS, le tutorat aidera à progresser dans la langue en question.

On fini la visite avec un goûter .

Liane de seconde 4

Conseil coop secondes 4

Aujourd’hui, les élèves de seconde ont tenu un nouveau conseil coop dont voici le bilan : conseil coop 7 2nde

 

Rappel : pour le concours Miel, vous devez créer une étiquette pour les pots de miel d’un format de 3x4cm, avec la mention « miel fabriqué au lycée Jacques Feyder, Epinay-sur-Seine », sur le thème de noël. La date limite de rendu est vendredi 7 décembre. Bonne chance aux participant.e.s !

Humans of the COOP

20181112_123927-1[1]Following the example of Brandon Stanton’s project “Humans of New-York” (http://www.humansofnewyork.com), the 204 pupils have participated in a project in English : “Humans of the coop”. They had to take a picture of them or something they liked and tell a story about it.

They started studying Brandon Stanton’s photographs so as to identify the technique he used. They played a guessing game on some of Stanton’s pictures in groups, limited in time. They had to cooperate to have as many answers as possible.20180928_081413[1] Focusing on the text told by the photographed persons, they realised they would have to use the present tense, the past tense and express future. Thus, they started working in groups on a revision sheet. It had to be colourful and neat. 20180928_083426[1]They all did a very serious job in matching text and photograph insisting, for some of them, on their tastes or special moments of their lives. Some others have even made the effort to take a childhood photo. 20181001_095510[1]They finally typed it and organised it the way they liked. It was a good way for them to get to know each other meanwhile discovering people overseas randomly picked in the streets by Stanton. They could identify with them for they read multiple HONY stories. They also let go of their imagination by practising the writing of HONY stories with pictures they liked. As a result, their works have been displayed in the classroom. It was a way to make the classroom look nicer and show that this place belongs to them : is part of their everyday life. So, if you feel like knowing a bit more about the personalities of the 204 pupils, sneak into the classroom and indulge in reading. I wish to thank the class for their great job.

Miss Angué for the COOP

 

LA VISITE DU CLUB SENIOR AU LYCEE

Le lundi 5 novembre, les élèves du groupe 1 de seconde 4 ont accueillis 5 membres du club sénior d’Epinay et leur responsable.

image (1)

Les élèves et les membres du club ont formés trois groupes et ont racontés leurs ressentis par rapport au changement de la ville dEpinay (avec certaines photos datant d’’il y a un siècle !)

Mais également pour parler de leurs vies actuelles et de leurs de leurs vies passées, donnant même des conseils et des avertissements pour le futur des élèves. Elles ont aussi ramenées une photo de classe d’une classe de Feyder datant des années 70 ! En bref, les élèves comme les seniors ont passés un bon moment, malgré la différence d’âges. Les élèves sont impatient de les convier encore une fois au lycée !

Hugo pour la seconde 4

 

Maquette du système solaire

Les élèves de la 2nde 4 ont tous participé, en groupe, à la réalisation d’une maquette du système solaire.

IMG_4571

Chaque groupe a eu la responsabilité de :

  • construire, à l’échelle, l’une des 8 planètes du système solaire (après avoir fait les calculs nécessaires)IMG_4556

IMG_4554

  • réaliser une affiche présentant la planète

IMG_4557

  • coller la planète à la bonne distance du soleil.

IMG_4569

IMG_4573

Cette activité avait pour objectif de se rendre compte du fait que le l’espace est essentiellement constitué de vide.

C’était aussi l’occasion de travailler sur les conversions d’unités, l’écriture scientifique, la proportionnalité… et de décorer leur salle de cours !

Fanny Durand-Raucher